mardi 18 juillet 2017

Le silence des Sirènes de Sarah Ockler


Le silence des Sirènes
Sarah Ockler
Éditions Nathan
Sortie Juillet 2017
Note : 4,5/5
Lecture Très Agréable



Résumé : Elyse rêvait de devenir chanteuse, jusqu’à ce qu’un accident la rende muette…

Elyse, promise à une belle carrière de chanteuse, doit partir en tournée avec sa sœur jumelle. Mais elle devient muette suite à un accident en mer. Du jour au lendemain, sa joie de vivre et ses rêves s'envolent... Elle se réfugie chez sa tante, à Atargatis Cove, une petite ville portuaire. Là-bas, elle s'isole, passant ses journées à écrire des poèmes sur le flanc d'un bateau échoué. Mais le navire n'est pas aussi abandonné qu'elle le croit : elle est bientôt surprise par Christian, le fils du propriétaire. Ce dernier ne semble pas indifférent à son charme, mais il a tout du bad-boy à fuir...


Mon avis : Le silence des Sirènes a été une très belle lecture, agréable et touchante. Comme avec son précédent roman Cet été-là, Sarah Ockler a su m'emporter avec ses mots, dans sa petite ville d'Atargatis Cove.

Dans Le silence des Sirènes nous suivons Elyse, une jeune fille dont la vie était toute tracée avant qu'un accident ne vienne tout remettre en cause. Elyse, une adolescente de Trinité-et-Tobago rêvait d'une grande carrière dans la chanson avec sa sœur jumelle mais un jour tout s'effondre alors qu'elle est victime d'un accident qui la rend muette. Ses rêves et ses espoirs volent en éclats et c'est là que nous retrouvons Elyse, après cet accident sans vraiment savoir ce qui lui est arrivé, Sarah Ockler va nous faire des révélations sur la vie de la jeune fille et sur son accident tout le long du roman. Nous suivons donc Elyse, cette jeune fille, brisée, meurtrie, en colère, chez sa tante, à Atargatis Cove, une petite ville portuaire dont les descriptions et les légendes nous font rêver. 
Dans cette ville qui porte le nom d'une sirène légendaire, Elyse va rencontrer Christian, le pseudo bad-boy de Atargatis Cove. Tous les deux vont apprendre à se connaître, se découvrir, se rapprocher et s'aider, se sauver...

J'ai adoré cette histoire, les légendes sur les sirènes, la manière dont l'auteure parle de la mer, de la musique, le fait que Elyse ne parle pas, qu'elle soit parfois obligée d'écrire pour s'exprimer. L'auteure et la maison d'éditions, je suppose, ont d'ailleurs fait le choix d'utiliser différentes polices d'écriture pour que l'on sache lorsque Elyse articule ou écrit, une très bonne idée où nous aurions vite été perdu !
J'ai également aimé les relations entre les personnages, entre Elyse et Kirby, Elyse et sa tante mais surtout Elyse et Sebastian et Christian. J'ai aimé ses personnages très différents, dotés de personnalités qui leur sont propres. 

Elyse est le personnage que j'ai préféré, elle est terriblement touchante, son histoire est émouvante, ses poèmes sont très beaux. Elyse est une jeune fille brisée, dont les rêves se sont envolés et le chemin pour se reconstruire, pour croire de nouveau en la vie est long et semé d’embûches. J'ai aimé toutes les facettes de ce personnage, j'ai aimé la Elyse que nous suivons tout le long du roman, la Elyse muette mais j'ai aussi apprécié celle qu'elle était avant son accident, une jeune fille pleine de vie et d'espoir. Certains passages de ce roman m'ont fait monter les larmes aux yeux. Sarah Ockler a rendu encore une fois son personnage très attachant et émouvant. Mais Elyse n'est pas le seul personnage qui m'a touché dans cette histoire, j'ai également beaucoup apprécié Christian et son petit frère Sebastian qui rêve d'être une sirène. Deux frères terriblement attachants qui nous font sourire et nous touchent en même temps car comme beaucoup de "bad-boy", Christian n'est pas celui qu'il semble être. D'ailleurs, voilà l'un des petits défauts du roman, le résumé et même certains passages au début de l'histoire nous promettent un "bad-boy" et à mes yeux, Christian est loin d'en être un, enfin bref, une lecture n'est jamais parfaite.

Le style de l'auteure est juste magnifique, Sarah Ockler a une plume poétique, fluide et captivante. J'ai adoré découvrir les personnages mais aussi Atargatis Cove et Trinité-et-Tobago. J'avoue que j'aurais d'ailleurs aimé en savoir plus sur cette île, que l'auteure nous y emmène réellement au travers de ses mots mais bon, on ne peut pas tout avoir !
Dans ce roman Sarah Ockler nous emporte mais aborde également des sujets importants, la différence, le tourisme, l'argent, la famille d'une manière très juste et sans en faire trop.

Pour conclure, je dirai donc que Le silence des Sirènes est une histoire magnifique, émouvante, fait de rêves, de désillusions mais aussi d'espoirs. De sa plume poétique, Sarah Ockler, nous emporte à Atargatis Cove, une petite ville portuaire qui nous paraît hors du temps avec ses légendes et ses personnages attachants. 

Lisez-le, je suis sûre que vous serez conquis par cette lecture qui nous plonge dans version moderne et réaliste de La Petite Sirène.



"Nous chantions pour le plaisir. Pour la vie.
Car c'est ce que la musique nous inspirait. Elle nous donnait l'impression d'être en vie."




Une Jeune Anonyme Névrosée


Je remercie les éditions Nathan pour cet envoi.



2 commentaires:

  1. Tu donnes vraiment envie de le lire ! L'histoire a l'air agréable pour cet été, à voir... :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, une belle histoire pour cet été ! Si tu la lis, tu me diras ce que tu en as pensé !

      Supprimer