mercredi 28 décembre 2016

Seuls au monde 3 de Emmy Laybourne


Seuls au monde 3
Emmy Laybourne
Éditions Hachette
Sortie Août 2014
Note :2.5/5
Lecture Moyenne

Résumé : La Josie qui prenait soin de tout le monde ? Cette fille-là est morte. Elle s’est fait tuer au bord de l’autoroute, quelque part entre Monument et Denver. » La fin du monde a commencé comme un jour ordinaire. Nous étions quatorze. Nous avons été séparés. Moi, je suis enfermée dans un camp qui ressemble à une prison, avec mon sang qui bout dans mes veines. Ce sang, contaminé par les produits chimiques, m’a rendue plus forte, plus dure, plus résistante. Plus vulnérable aussi. J’ai des ennemis partout. Et une poignée d’alliés, trop faibles pour m’aider. C’est à moi de les protéger. Josie attend Niko, Dean et les autres. Elle attend qu’ils la sauvent. S’ils arrivent à temps. Car sans eux, elle finira vraiment seule au monde…

Mon Avis :  J'ai lu ce troisième tome il y a un moment et j'avais complètement oublié que j'étais censée écrire une chronique dessus. Peu-être parce que ce troisième et dernier tome ne m'a pas vraiment emballée. Je ne pense pas m’étaler dans cet article, je vais seulement vous parler de mon ressenti sans aller dans les détails. J'espère que ce sera suffisant ! 

Ça reste une histoire forte avec de l'action, une bonne dystopie mais j'ai trouvé ce tome un peu plat. Alors oui il se passe des choses, nous suivons différents personnages, certains que nous n'avions pas encore appris à connaître et qui sont très intéressants mais j'ai eu l'impression, certains chapitres, de tourner en rond. Je pensais qu'avec toutes les épreuves qu'ils ont traversé, les personnages auraient évolué, mûrit. Pour certains ça a été le cas mais pour d'autres beaucoup moins. J'ai trouvé certaines querelles complètement puériles et elles n'apportaient pas grand chose à l'histoire. 

Dans ce tome, l'auteur nous offre une fin, une fin convenable, qui satisfera la plupart des lecteurs de la série. Je suis satisfaite par cette fin, très happy end, peut-être un peu trop, je l'avoue, mais au moins nous avons une véritable fin qui nous laisse une belle note d'espoir. 

En conclusion ce tome ne déborde pas d'émotions, c'est une lecture simple et satisfaisante mais sans plus.

Une Jeune Anonyme Névrosée



mardi 27 décembre 2016

Le grand saut - Tome 1 de Florence Hinckel


Le grand saut
Tome 1
Florence Hinckel
Éditions Nathan
Sortie Janvier 2017
Note : 5/5
Coup de coeur


Résumé : Retrouvez Florence Hinckel au sommet de son art, et plongez en terminale avec Iris, Paul, Rébecca, Marion, Alex et Sam !

Iris, Paul, Rébecca, Marion, Alex et Sam sont amis depuis la sixième. Aujourd’hui, ils entrent en Terminale, cette dernière année tant attendue, tant redoutée. Enfin la libération ? Une chose est sûre, bien que le soleil baigne leur petite ville de La Ciotat, chacun sent que l’orage gronde…
Les sentiments depuis trop longtemps inavoués de certains, les relations familiales bancales des autres, la pression de l’avenir… tout devient insupportable. Et ce n’est pas la gigantesque soirée chez Madeleine qui va suffire à leur changer les idées. Au contraire, c’est même peut-être là que tout va définitivement basculer…


Mon avis :  Je viens à peine de terminer Le grand saut et j'ai tout de suite ressenti le besoin d'écrire ma chronique, j'espère réussir à être cohérente !
J'ai adoré cette lecture, d'ailleurs je ne pouvais tout simplement pas m'arrêter de lire. Alors non ce n'est pas un roman parfait et les personnages ne le sont pas non plus mais c'est un roman tellement juste. Florence Hinckel m'a touchée en plein cœur, que ce soit avec son histoire, avec ses personnages mais aussi avec son style. J'avoue que je ne connaissais pas cette auteure avant d'avoir passé ma journée à lire son prochain roman et je dois dire que je suis ravie d'avoir découvert sa plume aujourd'hui.

Le grand saut c'est l'histoire d'un groupe d'adolescents, d'un groupe d'amis, l'histoire de Iris, Paul, Rébecca, Marion, Alex et Sam, dans ce premier tome nous lisons les points de vue de Iris, Paul et Rébecca, trois personnages très différents, avec des histoires personnelles travaillées et terriblement réalistes. Ces personnages n'ont pas grand chose en commun si ce n'est leur amitié. Ils sont amis depuis des années, depuis six ans et ils pensaient que rien ne pourraient les séparer jusqu'à ce qu'il commence leur année de Terminale, que la pression du Bac commence à peser sur eux mais pas que, chacun des personnages rencontrent des soucis bien différents, personnels, familiaux, sentimentaux, tout se mélangent en cette période d'adolescence, à la veille de leur entré dans l'âge adulte et au bout du compte, les émotions les submergent et nous submergent également durant notre lecture.

Chaque personnage à sa manière est terriblement touchant et attachant. Avec eux j'ai replongé dans mon adolescence, je me suis remémoré mon année de Terminale, je me suis reconnue dans des facettes de Iris mais aussi de Rébecca et même Paul ou encore Marion, dont j'espère avoir le point de vue dans le tome 2 ! Avec eux nous passons du petit sourire, au rires et puis aux larmes. Comme je l'ai dit au début de cette chronique, Le grand saut est un roman plein de justesse et d'émotions, des émotions fortes !

De plus dans son roman Florence Hinckel aborde des thèmes importants mais aussi d'actualité, comme le racisme, les blogs, Youtube. On sent que l'auteure s'est renseignée, à fait des recherches et avait envie de représenter la jeunesse actuelle avec exactitude. Son récit est sincère, pleins d'émotions, d'espoir et d'authenticité. 

Ça faisait bien longtemps que je ne m'étais pas autant plongée et perdue dans un roman, Florence Hinckel me rappelle pourquoi j'aime autant lire et surtout pourquoi j'aime autant la littérature jeunesse. Lisez ce roman ! Il n'est pas parfait et vous serez peut-être parfois un peu agacé par les personnages mais après tout, c'est cette imperfection qui rend ce roman aussi parfait ! 

Septembre 2017 me paraît très très loin....


Une Jeune Anonyme Névrosée

Merci aux éditions Nathan pour cette magnifique découverte.




lundi 26 décembre 2016

Contagion-U4 de .Grevet .Hinckel .Trébor .Villeminot


U4-Contagion
.Grevet .Hinckel .Trébor .Villeminot
Éditions Nathan/Syros
Sortie Novembre 2016
Note : 3.5/5
Lecture Agréable

Résumé : Le phénomène U4 continue, vous allez être sous le choc !

Le virus U4 a décimé 90% de la population mondiale, n’épargnant que les adolescents entre 15 et 18 ans et de rares adultes. Jules, Koridwen, Stéphane et Yannis font partie des survivants. Mais ils ne sont pas les seuls...
« Je m’appelle Séverine, le monde est ravagé et je crois que je suis enceinte. Je m’appelle Philippe, moi, président de la République française, je n’ai pas pu sauver ma propre famille. Je m’appelle Nicolas, je suis bloqué en Espagne avec mes potes : tout le pays est mort sauf nous, touristes français. Je m’appelle François, c’est de la folie mais par amour, je suis prêt à redevenir un hors-la-loi. Je m’appelle Koridwen, j’ai l’impression d’avoir déjà vécu ça… »


Mon avis : U4-Contagion est un livre parfait pour étoffer la série. J'ai pris plaisir à lire ce roman même si par moment il m'a été difficile de me faire aux changements de style, oui car ce roman est écrit non par une, ni par deux mais par quatre personnes et même plus si l'on compte les fanfictions. 

J'ai aimé savoir  ce qui c'était passé avant que le virus U4 ne se déclenche, pouvoir avoir de très nombreux points de vue, d'adolescents, d'adultes venant de pays différents. Contagion est un roman qui complète presque à la perfection la série, je me pose évidemment encore beaucoup de questions mais dans l'ensemble, les auteurs sont parvenus à me satisfaire. J'ai trouvé certains chapitres moins passionnants que d'autres mais ils avaient tous leur utilités pour l'histoire.

Pour ce qui est du style de ce roman il est assez difficile d'en donner un avis parfaitement objectif, Contagion est un roman qui comporte différents style, certains nous plaisent forcément plus que d'autres mais dans l'ensemble, je peux dire que c'était une lecture très fluide et intéressante. Les changements de styles se ressentent mais ils s'accordent bien et ne dérangent absolument pas. J'ai également beaucoup apprécié les passages bande dessiné, il est toujours plaisant de pouvoir se représenter aussi facilement des scènes de romans. 

Pour ce qui est des fanfictions à la fin du roman, je trouve l'idée vraiment très bonne, c'est terriblement généreux de la part des éditions de laisser leur chance à des jeunes auteurs en herbe de pouvoir faire lire leur travail. J'avoue que personnellement je n'ai pas été très emballée par toutes les fanfictions, J'ai beaucoup apprécié "Cindy" que j'ai trouvé en accord avec le style de cette histoire mais ai moins apprécié le style des autres fictions, je respecte cependant énormément le travail de ces jeunes auteurs et les félicites ! 

Enfin voilà ! Contagion est un roman a ajouté a votre collection U4, il est nécessaire à une bonne connaissance et compréhension de l'histoire et me pousse à me lancer dans la lecture des deux derniers romans U4 que je n'ai pas encore eu l'occasion de lire.

Une Jeune Anonyme Névrosée


Merci aux éditions Nathan pour cet envoi.