dimanche 28 février 2016

Did I Mention I Love You ? de Estelle Maskame


Did I Mention I Love You ?
Estelle Maskame
Éditions PKJ
Sortie le 7 Janvier 2016
Note : 4/5
Lecture Addictive

Résumé :  Eden, 16 ans, va passer l’été dans la nouvelle famille de son père, à Santa Monica, en Californie. Il vient de refaire sa vie, ce qui signifie qu’Eden a trois nouveaux demi-frères. Le plus âgé, Tyler, est un vrai bad-boy : séducteur, égocentrique, violent … Mais Eden décèle en lui une grande fragilité, conséquence d'un lourd passé. Fascinée, elle ne peut s’empêcher de succomber au charme de la seule personne qui lui est pourtant défendue : son demi-frère.

Mon Avis :  Une lecture qui n'est pas parfaite mais qui est totalement addictive ! Je l'ai lu d'une traite avec avidité et je suis sûre qu'il en sera de même pour vous malgré les quelques clichés du roman.

La couverture c'est ce qui m'a d'abord attirée, ensuite, le titre. Le résumé était intéressant mais je n'étais pas sûre d'aimer, j'avais un peu peur de retrouver tous les clichés existants dans les romans Young Aduldt. Alors certains clichés sont présents, je ne vais pas vous mentir, la fille sérieuse qui va tomber folle amoureuse du méchant Bad Boy et le Bad Boy va changer pour la fille etc etc. Les amis un peu fofolle qui ne pense qu'aux petits amis, au sexe, à l'alcool. La mère aimante, le père destructeur. Ce sont des points que l'ont rencontre assez souvent dans les romances Young Adult, mais l'histoire de famille qui lie les personnages et le style de l'auteur nous fait passer outre. Et puis au bout du compte, ce sont tous ces clichés qui nous attire dans les romans.

D.I.M.I.L.Y est une lecture prenante et totalement addictive, je n'avais pas envie de lâcher le roman, j'ai été happé par l'histoire d'amour entre les personnages, son évolution, par leurs histoires personnelles également. Je n'avais juste pas envie de m'arrêter. Ce sont des choses qui arrivent parfois, malgré les défauts que comportent le roman, on ne peut pas s'empêcher de l'aimer, de l'adorer et de le dévorer avec envie et avidité. 

Les personnages sont travaillés, ils ont une histoire, de la personnalité et dans l'ensemble je les ai appréciés. J'aurai aimé plus de passages avec certains, j'ai trouvé que l'auteure laissait certains personnages de côtés, j'aurai aimer connaître Dean un peu mieux, tout comme les frères de Tyler.
Je me suis attachée à Eden, j'ai aimé son style, ses valeurs et je me suis pas mal identifiée à elle, c'est toujours un bon point dans un roman, se mettre à la place du personnage nous aide vraiment à entrer dans l'histoire. 
Tyler c'est le Bad Boy, son histoire m'a touchée, il n'y avait pas vraiment de suspense, j'ai deviné assez vite ce qui le travaillait mais j'ai tout de même trouvé ça touchant lorsqu'il s'est décidé à parler.
J'ai aimé les conversations entre Eden et Tyler, les voir tous les deux se dévoiler et tomber amoureux petit à petit.

D.I.M.I.L.Y est une belle histoire d'amour qui nous transporte et nous tient, elle ne nous lâche pas. Estelle Maskame a su rendre son roman addictif, sa plume est fluide et malgré les clichés qu'on trouve dans le roman et qui nous font parfois un peu hausser les yeux au ciel, on passe un très bon moment de lecture, un moment d'émotion et de passion. 
J'ai vraiment hâte de me plonger dans le deuxième tome, j'ai hâte de voir ce que vont devenir nos deux personnages.

Une Jeune Anonyme Névrosée.

jeudi 18 février 2016

Les garçons ne tricotent pas ( en public ) de T.S Easton



Les garçons ne tricotent pas (en public)
T.S Easton
Éditions Nathan/ Lire en Live
Sortie 10 Mars 2016
Note :  3,85/5
Lecture Agréable


Résumé : Délinquant. Menteur. Et accro au tricot...Découvrez Ben Fletcher !

Après avoir volé de l'alcool dans un supermarché, Ben 16 ans, doit suivre un "parcours de réinsertion pour jeunes délinquants" et, dans ce cadre, s'inscrire à un cours de tricot. Autant dire que ça ne l'enchante pas. Mais Ben accepte de jouer le jeu, tant que Megan (la fille dont il est amoureux), son père, ses copains... bref tant que PERSONNE n'est au courant.
Le hic, c'est qu'il se découvre une passion dévorante pour le tricot. Au point de cacher des aiguilles sous son lit, de participer à des concours, de vendre ses créations sur Internet et de transformer sa vie... en grosse pelte de mensonge impossible à démêler !


Mon avis : Les garçons ne tricotent pas (en public) est une lecture pour le moins inhabituelle. Je viens de la terminer et j’avoue ne pas trop savoir où me positionner. Est-ce que j’ai aimé ? Oui j’ai apprécié certains points, mais d’autres m’ont déplu. Ma lecture a été plutôt mitigée mais au moins elle a été originale. Je suis souvent passée du rire à l’irritation, parfois en à peine quelques lignes. 

Les garçons ne tricotent pas (en public) c’est l’histoire de Ben Fletcher, un garçon sérieux qui se retrouve mêler à une histoire de vol et de carambolage. Le début de l’histoire m’a bien fait rire, j’avais envie de hausser les yeux au ciel tant ça m’a paru absurde mais c’était drôle. Pauvre Ben Fletcher, si sérieux se retrouve à suivre un parcours de réinsertion pour jeunes délinquants et par la même occasion un cours de tricot. Un cours qui va beaucoup lui plaire et qui va devenir une passion. T.S Easton a décidé de se pencher sur les stéréotypes et rien que pour ça, je pense que c’est un livre qui mérite d’être lu ! Eh bien oui, après tout, pourquoi les hommes n’auraient-ils pas le droit de faire du tricot et les femmes de la mécanique ! J’ai aimé voir l’évolution du personnage, le voir passer de la honte à un sentiment de fierté. J’ai aimé qu’il soit accepté comme il est par presque tous les personnages, que les gens finissent par comprendre…c’était peut-être un peu idéaliste mais en même temps je trouve que pour un livre jeunesse c’est presque nécessaire, ça peut peut-être permettre à certaines personnes de s’affirmer et d’affirmer leurs goûts, leurs choix, pas toujours en accord avec la société. Dans ce roman, T.S Easton nous apprend à accepter les autres comme ils sont avec leurs excentricités et à s’accepter soi-même. 

Après avoir écrit tout ça je me rends compte que mon analyse du début n’était pas tout à fait bonne, j’ai aimé ce roman pour tous les points que je viens de citer et tant pis pour les points négatifs qui ne sont pas si nombreux que ça, le côté un peu loufoque, les côtés un peu lourds, les allusions au sexe, les amitiés que j’ai trouvé un peu étranges. Ils ne sont pas si importants que ça en fin de compte.

Pour ce qui est des personnages, comme l’histoire je les ai trouvés originaux, j’en ai apprécié certains et d’autres beaucoup moins. J’ai aimé Ben Fletcher, c’est un garçon simple qui va se révéler tout le long du roman et s’affirmer, c’est un personnage qui paraît banal en surface mais qui ne l’ai pas du tout. J’ai aimé Mme Frensham, une personne plus toute jeune mais avec un sacré caractère, Mme Hooper, une femme qui nous apprend à ne pas se fier aux apparences. Ensuite j’ai trouvé le personnage de Molly la petite sœur de Ben trop absent, j’aurais vraiment aimé plus de scène avec elle, elle paraissait étrange et drôle. Et pour finir, je n’ai pas vraiment aimé les amis de Ben que j’ai trouvé trop moqueur, Joz est celui qui m’a paru le plus sympathique grâce à son histoire complètement inutile et nulle mais les autres m’ont plutôt irritée. Enfin bref les personnages ne vous laisseront sûrement pas indifférent non plus dans ce roman !

Pour conclure j’ai envie de dire que c’est une histoire qui je pense doit être lu malgré ses côtés négatifs et qui doit être comprise dans son ensemble et j’espère sincèrement l’avoir comprise ! 


Une Jeune Anonyme Névrosée.


P.S: Après cette lecture j'ai été chez mes grands-parents et j'ai demandé à ma grand-mère de m'apprendre le tricot ! Peut-être que ça va devenir une passion pour moi aussi !



Je remercie les éditions Nathan et l'équipe Lire en Live pour cet envoi.


Les Jumeaux Tapper-Tous les coups sont permis de Geoff Rodkey



Les jumeaux Tapper-Tous les coups sont permis
Geoff Rodkey
Éditions Nathan/Lire en Live
Sortie le 7 avril 2016
Note: 3,5/5
Lecture Agréale


Résumé : Dans la famille Tapper, on ne fait rien à moitié, pas même la guerre.
Je m'appelle Claudia, j'ai 12 ans, et je tiens à dire que tout ce qui est arrivé est la faute de mon frère Reese. S'il ne m'avait pas accusée (moi, sa soeur jumelle !) d'avoir lâché un pet à la cafétéria, je n'aurais pas mis un poisson dans son sac à dos, où il n'aurait pas pourri pendant une semaine. Reese n'aurait pas eu une coiffure à l'iroquoise. Je n'aurais pas détruit sa chère Planète Amigo dut Metaworld. Et je n'aurais pas à écrire ce récit pour vous prouver que j'ai gagné la guerre (n'écoutez pas mon frère, il est en plein déni).


Mon avis : Une lecture fraîche, fun et amusante. 

Au premier abord, lorsque j’ai reçu ce roman, je me suis dit que ça allait être encore une lecture trop jeunesse et que ça n’allait pas me plaire mais en fin de compte, je me suis plutôt bien amusée en lisant ce petit livre.

Ce roman se présente plutôt comme un journal où un livre de déclaration et c’était ce qui m’inquiétait le plus au début. Mais le style de l’auteur est bon et il nous entraîne dans l’histoire de Claudia sans aucune difficulté. L’histoire est simple, c’est celle de Claudia et Reese des jumeaux qui entrent en « guerre » après que Reese ait accusé Claudia d’avoir pété à la cantine, d’après cette dernière. Au bout du compte, nous nous ne savons pas trop quand ni pourquoi cette guerre a commencé mais elle va prendre des proportions énormes. Je me suis bien amusée en lisant ce petit roman, la lecture est fluide et rythmée. Les images apportent un petit plus au roman, ça le rend plus abordable et en même temps ça ajoute du dynamisme au récit. 

Pour ce qui est des personnages, j’ai apprécié Claudia, elle est drôle, sûre d’elle et déterminée. C’est un bon personnage, je pense que beaucoup de jeune s’identifieront à elle ou essaieront de lui ressembler. Elle est un peu fofolle mais c’est aussi ce qui la rend aussi attachante et amusante. Je n’ai pas vraiment un avis tranché sur les autres personnages, ils ont l’air sympathique pour la plupart mais ce livre étant écrit comme une déclaration, il faudra sûrement plusieurs tomes pour vraiment bien les connaître et s’attacher. Mais les relations et les dialogues nous donnent un bon aperçu de qui ils sont. Les SMS entre les parents de Claudia et Reese sont vraiment géniaux, personnellement je les ai trouvés excellent et ils m’ont beaucoup fait sourire.

Un style donc plutôt unique, frais et très sympathique. Une lecture fluide et amusante. J’ai passé un très bon moment en lisant Les Jumeaux Tapper de Geoff Rodkey. Je lirais la suite de leur aventure avec plaisir et j’espère autant d’amusement.


Une Jeune Anonyme Nevrosée


Je remercie les éditions Nathan pour cet envoi.