mercredi 28 décembre 2016

Seuls au monde 3 de Emmy Laybourne


Seuls au monde 3
Emmy Laybourne
Éditions Hachette
Sortie Août 2014
Note :2.5/5
Lecture Moyenne

Résumé : La Josie qui prenait soin de tout le monde ? Cette fille-là est morte. Elle s’est fait tuer au bord de l’autoroute, quelque part entre Monument et Denver. » La fin du monde a commencé comme un jour ordinaire. Nous étions quatorze. Nous avons été séparés. Moi, je suis enfermée dans un camp qui ressemble à une prison, avec mon sang qui bout dans mes veines. Ce sang, contaminé par les produits chimiques, m’a rendue plus forte, plus dure, plus résistante. Plus vulnérable aussi. J’ai des ennemis partout. Et une poignée d’alliés, trop faibles pour m’aider. C’est à moi de les protéger. Josie attend Niko, Dean et les autres. Elle attend qu’ils la sauvent. S’ils arrivent à temps. Car sans eux, elle finira vraiment seule au monde…

Mon Avis :  J'ai lu ce troisième tome il y a un moment et j'avais complètement oublié que j'étais censée écrire une chronique dessus. Peu-être parce que ce troisième et dernier tome ne m'a pas vraiment emballée. Je ne pense pas m’étaler dans cet article, je vais seulement vous parler de mon ressenti sans aller dans les détails. J'espère que ce sera suffisant ! 

Ça reste une histoire forte avec de l'action, une bonne dystopie mais j'ai trouvé ce tome un peu plat. Alors oui il se passe des choses, nous suivons différents personnages, certains que nous n'avions pas encore appris à connaître et qui sont très intéressants mais j'ai eu l'impression, certains chapitres, de tourner en rond. Je pensais qu'avec toutes les épreuves qu'ils ont traversé, les personnages auraient évolué, mûrit. Pour certains ça a été le cas mais pour d'autres beaucoup moins. J'ai trouvé certaines querelles complètement puériles et elles n'apportaient pas grand chose à l'histoire. 

Dans ce tome, l'auteur nous offre une fin, une fin convenable, qui satisfera la plupart des lecteurs de la série. Je suis satisfaite par cette fin, très happy end, peut-être un peu trop, je l'avoue, mais au moins nous avons une véritable fin qui nous laisse une belle note d'espoir. 

En conclusion ce tome ne déborde pas d'émotions, c'est une lecture simple et satisfaisante mais sans plus.

Une Jeune Anonyme Névrosée



mardi 27 décembre 2016

Le grand saut - Tome 1 de Florence Hinckel


Le grand saut
Tome 1
Florence Hinckel
Éditions Nathan
Sortie Janvier 2017
Note : 5/5
Coup de coeur


Résumé : Retrouvez Florence Hinckel au sommet de son art, et plongez en terminale avec Iris, Paul, Rébecca, Marion, Alex et Sam !

Iris, Paul, Rébecca, Marion, Alex et Sam sont amis depuis la sixième. Aujourd’hui, ils entrent en Terminale, cette dernière année tant attendue, tant redoutée. Enfin la libération ? Une chose est sûre, bien que le soleil baigne leur petite ville de La Ciotat, chacun sent que l’orage gronde…
Les sentiments depuis trop longtemps inavoués de certains, les relations familiales bancales des autres, la pression de l’avenir… tout devient insupportable. Et ce n’est pas la gigantesque soirée chez Madeleine qui va suffire à leur changer les idées. Au contraire, c’est même peut-être là que tout va définitivement basculer…


Mon avis :  Je viens à peine de terminer Le grand saut et j'ai tout de suite ressenti le besoin d'écrire ma chronique, j'espère réussir à être cohérente !
J'ai adoré cette lecture, d'ailleurs je ne pouvais tout simplement pas m'arrêter de lire. Alors non ce n'est pas un roman parfait et les personnages ne le sont pas non plus mais c'est un roman tellement juste. Florence Hinckel m'a touchée en plein cœur, que ce soit avec son histoire, avec ses personnages mais aussi avec son style. J'avoue que je ne connaissais pas cette auteure avant d'avoir passé ma journée à lire son prochain roman et je dois dire que je suis ravie d'avoir découvert sa plume aujourd'hui.

Le grand saut c'est l'histoire d'un groupe d'adolescents, d'un groupe d'amis, l'histoire de Iris, Paul, Rébecca, Marion, Alex et Sam, dans ce premier tome nous lisons les points de vue de Iris, Paul et Rébecca, trois personnages très différents, avec des histoires personnelles travaillées et terriblement réalistes. Ces personnages n'ont pas grand chose en commun si ce n'est leur amitié. Ils sont amis depuis des années, depuis six ans et ils pensaient que rien ne pourraient les séparer jusqu'à ce qu'il commence leur année de Terminale, que la pression du Bac commence à peser sur eux mais pas que, chacun des personnages rencontrent des soucis bien différents, personnels, familiaux, sentimentaux, tout se mélangent en cette période d'adolescence, à la veille de leur entré dans l'âge adulte et au bout du compte, les émotions les submergent et nous submergent également durant notre lecture.

Chaque personnage à sa manière est terriblement touchant et attachant. Avec eux j'ai replongé dans mon adolescence, je me suis remémoré mon année de Terminale, je me suis reconnue dans des facettes de Iris mais aussi de Rébecca et même Paul ou encore Marion, dont j'espère avoir le point de vue dans le tome 2 ! Avec eux nous passons du petit sourire, au rires et puis aux larmes. Comme je l'ai dit au début de cette chronique, Le grand saut est un roman plein de justesse et d'émotions, des émotions fortes !

De plus dans son roman Florence Hinckel aborde des thèmes importants mais aussi d'actualité, comme le racisme, les blogs, Youtube. On sent que l'auteure s'est renseignée, à fait des recherches et avait envie de représenter la jeunesse actuelle avec exactitude. Son récit est sincère, pleins d'émotions, d'espoir et d'authenticité. 

Ça faisait bien longtemps que je ne m'étais pas autant plongée et perdue dans un roman, Florence Hinckel me rappelle pourquoi j'aime autant lire et surtout pourquoi j'aime autant la littérature jeunesse. Lisez ce roman ! Il n'est pas parfait et vous serez peut-être parfois un peu agacé par les personnages mais après tout, c'est cette imperfection qui rend ce roman aussi parfait ! 

Septembre 2017 me paraît très très loin....


Une Jeune Anonyme Névrosée

Merci aux éditions Nathan pour cette magnifique découverte.




lundi 26 décembre 2016

Contagion-U4 de .Grevet .Hinckel .Trébor .Villeminot


U4-Contagion
.Grevet .Hinckel .Trébor .Villeminot
Éditions Nathan/Syros
Sortie Novembre 2016
Note : 3.5/5
Lecture Agréable

Résumé : Le phénomène U4 continue, vous allez être sous le choc !

Le virus U4 a décimé 90% de la population mondiale, n’épargnant que les adolescents entre 15 et 18 ans et de rares adultes. Jules, Koridwen, Stéphane et Yannis font partie des survivants. Mais ils ne sont pas les seuls...
« Je m’appelle Séverine, le monde est ravagé et je crois que je suis enceinte. Je m’appelle Philippe, moi, président de la République française, je n’ai pas pu sauver ma propre famille. Je m’appelle Nicolas, je suis bloqué en Espagne avec mes potes : tout le pays est mort sauf nous, touristes français. Je m’appelle François, c’est de la folie mais par amour, je suis prêt à redevenir un hors-la-loi. Je m’appelle Koridwen, j’ai l’impression d’avoir déjà vécu ça… »


Mon avis : U4-Contagion est un livre parfait pour étoffer la série. J'ai pris plaisir à lire ce roman même si par moment il m'a été difficile de me faire aux changements de style, oui car ce roman est écrit non par une, ni par deux mais par quatre personnes et même plus si l'on compte les fanfictions. 

J'ai aimé savoir  ce qui c'était passé avant que le virus U4 ne se déclenche, pouvoir avoir de très nombreux points de vue, d'adolescents, d'adultes venant de pays différents. Contagion est un roman qui complète presque à la perfection la série, je me pose évidemment encore beaucoup de questions mais dans l'ensemble, les auteurs sont parvenus à me satisfaire. J'ai trouvé certains chapitres moins passionnants que d'autres mais ils avaient tous leur utilités pour l'histoire.

Pour ce qui est du style de ce roman il est assez difficile d'en donner un avis parfaitement objectif, Contagion est un roman qui comporte différents style, certains nous plaisent forcément plus que d'autres mais dans l'ensemble, je peux dire que c'était une lecture très fluide et intéressante. Les changements de styles se ressentent mais ils s'accordent bien et ne dérangent absolument pas. J'ai également beaucoup apprécié les passages bande dessiné, il est toujours plaisant de pouvoir se représenter aussi facilement des scènes de romans. 

Pour ce qui est des fanfictions à la fin du roman, je trouve l'idée vraiment très bonne, c'est terriblement généreux de la part des éditions de laisser leur chance à des jeunes auteurs en herbe de pouvoir faire lire leur travail. J'avoue que personnellement je n'ai pas été très emballée par toutes les fanfictions, J'ai beaucoup apprécié "Cindy" que j'ai trouvé en accord avec le style de cette histoire mais ai moins apprécié le style des autres fictions, je respecte cependant énormément le travail de ces jeunes auteurs et les félicites ! 

Enfin voilà ! Contagion est un roman a ajouté a votre collection U4, il est nécessaire à une bonne connaissance et compréhension de l'histoire et me pousse à me lancer dans la lecture des deux derniers romans U4 que je n'ai pas encore eu l'occasion de lire.

Une Jeune Anonyme Névrosée


Merci aux éditions Nathan pour cet envoi.


dimanche 6 novembre 2016

Geek Girl 5 de Holly Smale

Geek Girl 5
Holly Smale
Éditions Nathan
Sortie Octobre 2016
Note : 4/5
Lecture Très Agréable


Résumé : Je m'appelle Harriet Manners et j'ai des amis.

Eh oui, c'est officiel: j'ai désormais ma bande. Ma meute, mon gang, ma confrérie. Un groupe de cinq joyeux compères inséparables comme le Club des Cinq ou la bande Scoubidou, sauf qu'aucun d'entre nous n'est un grand chien marron. Pour la première fois de ma vie je fais partie d'une équipe ou j'ai parfaitement ma place, où je peux tout organiser, tout prévoir, tout contrôler.


Mon avis : Geek Girl est une série dont je raffole, chaque nouvelle sortie, chaque nouveau tome me rend totalement euphorique, j'ai toujours hâte de retrouver Harriet et ses frasques et je dois dire que pour le moment je n'ai jamais été réellement déçue. Harriet garde son tempérament excentrique pour mon plus grand plaisir même si dans ce cinquième tome Harriet change, et oui notre héroïne geek complètement décalée grandit et ça ne me déplaît pas. 

Dans ce tome 5 de Geek Girl on retrouve Harriet et sa toute nouvelle bande d'amis. Tout va pour le mieux, Harriet est heureuse, fait des graphiques, des dossiers reliés et plastifiés, tout ce qu'elle aime mais au fond Harriet n'es pas tout à fait elle même et ça se ressent durant ce roman. Elle est bien plus autoritaire et directive que dans les précédents tomes, tout en gardant bien évidemment la folie que nous aimons tant et qui la caractérise. Quelque chose la tracasse mais bon j'ai eu l'impression de redécouvrir Harriet dans ce tome, au fil des romans, elle change, grandit et pour moi ce cinquième tome est le plus flagrant, elle devient plus mature et plus sûre d'elle aussi et j'ai aimé la suivre dans ses nouvelles aventures de mannequinat. 

Bon bien sûr Harriet reste agaçante voire carrément horripilante par moment mais c'est aussi ce qui fait son charme mais j'ai aimé que pour une fois elle ne fasse pas les choses seulement pour elle mais qu'elle décide d'aider réellement ceux qui lui sont cher sans arrière pensé, c'est là qu'on voit à quel point elle grandit. Elle a encore besoin de revoir certains points mais j'ai confiance !

Pour ce qui est des personnages secondaires, j'ai vraiment aimé en revoir certains qu'on avait pas vu depuis un moment et j'ai également beaucoup aimé Jasper, il est drôle, sarcastique et il m'a totalement charmée, du début à la fin ! Les parents de Harriet sont un peu moins présents, j'ai trouvé ça un peu dommage mais leur brève apparition reste agréable ! 

Ce tome 5 a donc été pour moi une très bonne lecture et je suis ravie d'apprendre que les aventures de Harriet et de sa bande ne s'arrête pas là. Je me fais une joie de les retrouver et surtout de retrouver Harriet, ce personnage complètement loufoque et amusant qui me touche énormément tant j'ai l'impression de me reconnaître en elle par moment.

Je vous conseille fortement cette série comme depuis ma lecture du premier tome et je n'en démords pas, Geek Girl est une série qui mérite d'être lu ! Bonne lecture à tous et j'espère que vous avez passé un merveilleux Halloween livresque ! 


Une Jeune Anonyme Névrosée



samedi 8 octobre 2016

When Reason Breaks de Cindy L. Rodriguez


When Reason Breaks
Cindy L. Rodriguez
Éditions Bloomsbury
Sortie Octobre 2015
Note : 3,75/5
Lecture Agréable

Résumé : A Goth girl with an attitude problem, Elizabeth Davis must learn to control her anger before it destroys her. 

Emily Delgado appears to be a smart, sweet girl with a normal life, but as depression clutches at her, she struggles to feel normal. 

Both girls are in Ms. Diaz's English class, where they connect to the words of Emily Dickinson. Both are hovering on the edge of an emotional precipice. One of them will attempt suicide. And with Dickinson's poetry as their guide, both girls must conquer their personal demons to ever be happy. 

Traduction : Une gothique avec un problème d'attitude. Elizabeth Davis doit apprendre à contrôler sa colère avant qu'elle ne la détruise.

Emily Delgado semble intelligente, une gentille fille avec une vie normale, mais quand la dépression s'empare d'elle, elle lutte pour se sentir normale.

Les deux filles sont dans la classe d'Anglais de Ms Diaz, où elles se connectent aux mots de Emily Dickinson. Les deux sont au bord d'un précipice émotionnel. L'une va faire une tentative de suicide. 
Et avec la poésie de Dickinson comme guide, les filles vont devoir vaincre leur démon personnel pour espérer être heureuse.


Ce n'est sûrement pas une traduction parfaite, je ne suis pas totalement bilingue et même si je comprends parfaitement le texte, il est parfois difficile de trouver les bons mots pour une traduction exemplaire !


Mon avis : Une lecture sur la dépression très poétique et touchante. When Reason Breaks m'a touchée en plein cœur, je me suis énormément reconnue dans les deux personnages, celui de Elizabeth comme dans celui de Emily. 

La vie est faites d'obstacles et de difficultés et lorsqu'un divorce, la pression de l'entourage vient se mêler à la période difficile de l'adolescence, il est aisé de sombrer. Cindy L. Rodriguez aborde dans son roman les sujets très difficiles de la dépression, de la tristesse, de la colère et les retranscrits magnifiquement au travers de plusieurs personnages auxquels on s'attache et on s'identifie mais aussi au travers de mots, les siens et ceux de Emily Dickinson. En ce qui me concerne, je suis une grande fan de Dickinson, ses mots me parlent et me touchent et ceux de Cindy L. Rodriguez y sont parvenus également. When Reason Breaks est une lecture poétique, agréable et en même temps délicate, c'est une lecture qui m'a replongée dans mon adolescence, dans ce que j'ai pu ressentir à l'époque et que je ressens encore parfois aujourd'hui. Je n'ai pas pleuré durant ma lecture mais cela ne m'a pas empêchée de la trouver bouleversante et surtout pleine d'espoir ! 

When Reason Breaks c'est l'histoire de deux jeunes filles que tout semble opposer. Elizabeth, une jeune fille gothique, pleine de colère qui s'auto-détruit et qui n'a pas sa langue dans sa poche. Elle montre ce qu'elle ressent, dit ce qu'elle pense et extériorise sa colère au risque de faire mal aux gens à qui elle tient et à elle-même. Emily au contraire est une jeune fille simple et parfaite en apparence, elle contrôle chacun de ses gestes et de ses mouvements, elle est introvertie et la pression qui pèse sur ses épaules et qu'elle se fait subir la plonge dans une dépression. Deux personnages très différents mais qui se complètent parfaitement.
Les personnages secondaires ont également une place importante dans le roman, on ressent leur impuissance et le point de vue de Ms Diaz était à mon avis vraiment nécessaire à l'histoire, je suis ravie que l'auteure l'ai ajouté. 

Je n'en dirais pas plus si ce n'est que vous ne devez pas vous attendre à un grand suspense durant votre lecture, j'ai aisément deviné comment aller se dérouler l'histoire mais malgré ça, elle reste poignante et en ce qui me concerne, déstabilisante.

C'est un récit empli de vérité et très bien écrit. Si vous désirez lire ce roman un jour, je vous conseille très vivement de lire la note d'auteur à la fin qui est pleine d'explication et qui vous aidera sûrement à mieux comprendre le roman et ses personnages. Cindy L. Rodriguez semble avoir fait un gros travail en amont pour écrire son histoire et je l'ai ressenti durant ma lecture. 

Les plumes combinées de l'auteure et de Dickinson apportent une touche en plus au roman et malgré les sujets difficiles, elles nous font passer un agréable moment tout en nous donnant une leçon sur la vie, ses difficultés mais aussi ses bonheurs et en fin de compte c'est une lecture qui se termine sur une note d'espoir.


Une Jeune Anonyme Névrosée

jeudi 22 septembre 2016

Rouge bonbon de Cathy Cassidy


Rouge bonbon
Cathy Cassidy
Éditions Nathan
Sortie 06/10/2016
Lecture Très Agréable
Note : 4.5/5

Résumé : Le nouveau Cathy Cassidy !

Lorsque Scarlett, 12 ans, est à nouveau exclue d’un collège, sa mère l’envoie vivre chez son père, en pleine campagne irlandaise.
Scarlett est folle de rage. Depuis que son père a quitté sa mère, elle refuse de lui parler. Alors vivre avec lui ! Sans compter qu’elle devra aussi cohabiter avec une belle-mère et une demi-sœur…
Scarlett va-t-elle mourir d’ennui et tout détruire autour d’elle, comme elle sait si bien le faire ? Peut-être que Kian, un mystérieux garçon, pourra l’aider à trouver la réponse…

Mon avis : Rouge bonbon est une très bonne lecture, qui plaira sans aucun doute à tous les enfants de parents divorcés.

Le divorce fait partie de la vie, beaucoup de couple divorce de nos jours, c'est presque devenu une banalité mais le divorce reste quelque chose de difficile et les enfants en souffrent obligatoirement. 

Dans ce petit roman Cathy Cassidy aborde ce thème difficile avec beaucoup de réussite et de talent. J'ai été énormément touché par cette histoire et par ses personnages, je me suis totalement reconnue en Scarlett, j'ai compris sa colère, sa frustration et elle m'a énormément émue. Alors certes les soucis de Scarlett, sa colère envers son père, sa famille se règlent assez rapidement mais je ne pense pas que Cathy Cassidy souhaitais écrire un livre complexe ou long. Elle voulait plutôt le rendre abordable pour tous et surtout donner espoir aux jeunes adolescents ou enfants qui se retrouvent dans la même situation que Scarlett et qui doivent apprendre à gérer le divorce, une nouvelle famille, des changements brutaux et difficiles à accepter. Et pour moi Cathy Cassidy à parfaitement réussit à le faire, nous nous sentons proche de Scarlett durant ce récit et d'une certaine façon, elle nous donne le sourire et nous redonne espoir, le divorce de ses parents n'est pas une fin mais un recommencement.

Rouge bonbon est donc une belle histoire, pleine d'espoir qui se déroule dans un environnement magique et qui fait rêver, c'est également des personnages émouvants et authentiques qui nous touchent profondément. 

Je conseille évidemment ce petit livre, Rouge bonbon n'est pas un simple roman jeunesse, c'est un roman qui n'a pas d'âge et qui touchera n'importe quel type de lecteur.

Une Jeune Anonyme Névrosée


dimanche 17 juillet 2016

Immaculée de katelyn Detweiler


Immaculée
Katelyn Detweiler
Éditions Robert Laffont
Collection R
Sortie Mars 2016
Lecture Très Agréable
Note : 3.95/5

Résumé : Mina a dix-sept ans. Elle est vierge. Et enceinte. 
Première de classe, bien dans sa peau et dans sa famille, Mina sort avec le garçon le plus ambitieux du lycée. Mais le jour ou elle se découvre enceinte – alors qu'elle n'a jamais fait l'amour –, son monde bien ordonné chavire. Personne ou presque ne croit en sa virginité. Pour son père, le coupable est son petit ami ; ce dernier, lui, est persuadé qu'elle l'a trompé.
L'histoire de la grossesse de Mina va se répandre comme une traînée de poudre. Pour certains elle est une hérétique, tandis que, pour d'autres, les miracles sont possibles et l'enfant à naître de Mina sera le plus grand de tous... 

Et vous, dans quel camp vous rangerez-vous ?
Le premier volet d'un diptyque miraculeux.


Mon avis : Immaculée est une très belle lecture. J'ai été totalement happée par cette histoire qui m'a amenée à réfléchir et à me poser beaucoup de questions. C'est une histoire très bien écrite, avec des personnages attachants et touchants. Peut-être que l'auteur aurait dû nous donner plus d'informations sur "pourquoi cela arrive à Mina" mais je pense que nous aurons les réponses dans le second tome, enfin je l'espère ! 

Bon c'est partie pour la chronique ! Immaculée, c'est l'histoire de Mina, une jeune fille de dix-sept ans à qui tout réussi, elle est jolie, populaire, première de sa classe, elle est bien dans sa peau, un petit ami qui l'aime, tout va pour le mieux jusqu'au jour ou Mina tombe enceinte. Seulement c'est impossible puisque Mina est vierge ! 
Son monde si parfait va alors chavirer et nous allons la suivre durant les trois trimestres de sa grossesse, nous allons la voir avancer, grandir, perdre ses amis et la confiance de certains de ses proches mais jamais Mina ne va perdre la foi ni le courage, nous voyons l'amour qu'elle porte pour son enfant miraculeux se développer et c'est vraiment touchant de voir ce que l'amour d'une mère peut amener à faire. 
Mina est un personnage fort, courageux et honnête, qui a des valeurs et auquel on s'attache sans soucis. Ses amis, Jesse, Hannah et sa famille sont très importants dans ce roman et montrent que c'est ensemble que l'ont est le plus fort, je ne sais pas si Mina aurait pu traverser tout ce qu'elle a vécu sans le soutien inconditionnel de ses proches, j'ai trouvé ça très beau ! 

Mais Immaculée, ce n'est pas seulement un roman sur une vierge enceinte, c'est une histoire qui nous apporte beaucoup de questions, Katelyn Detweiler aborde dans son roman de nombreux problèmes de sociétés, les médias, internet, le harcèlement et même la religion, elle montre que la foi peut rendre fou, complètement fou ou bien au contraire elle peut rendre des personnes meilleures. Nous savions déjà, évidemment, à quels points la télévision, internet et tous les autres sortes de médias peuvent être destructeurs mais lire ce roman nous permet également de ne pas nous voiler la face. OK internet à fait évoluer la société mais c'est un média qui peut être extrêmement dangereux, les gens pensent pouvoir dire tout et n'importe quoi derrière leur ordinateur mais ils ne pensent pas à quels points les personnes qu'ils insultent, peuvent être blessées. J'ai été horrifiée par certains passages de ce livre, l'être humain peut être tellement cruels mais la réaction de Mina et de tous ses proches est exemplaire et j'ai été impressionnée par leur sang froid malgré leur souffrance et leurs peurs (je sais ce n'est qu'un livre mais c'est un livre qui m'a embarquée et dont je n'avais pas envie de sortir !). 

Dans l'ensemble le récit est très bien écrit, certains passages niais nous font rouler les yeux mais on passe un agréable moment de lecture grâce à l'intrigue, aux personnages et à la plume fluide et captivante de Katelyn Detweiler.

Enfin voilà Immaculée est une très belle histoire sur la société actuelle et l'auteure a réussi à m'entraîner dans l'histoire de Mina sans peine, malgré que je me pose encore beaucoup de questions, des questions qui je l'espère trouverons leur réponses dans le deuxième tome de cet diptyque ! 


Une Jeune Anonymé Névrosée

mercredi 8 juin 2016

Geek Girl 4 de Holly Smale


Geek Girl 4
Holly Smale
Édition Nathan
Sortie Avril 2016
Note : 4,5/5
Lecture Très Agréable/Mini coup de cœur


Résumé : Harriet est de retour en Angleterre, c’est la rentrée, et elle est RA-VIE : cette année, c’est sûr, elle va prendre un nouveau départ et se faire plein d’amis. Malheureusement, malgré tous ses (trop nombreux) efforts, les amis se font rares. Très rares. Même Nat, sa meilleure amie, l’évite et pire ! Toby, son harceleur personnel, ne veut plus la voir ! C’est pourquoi, quand on lui propose un shooting au Maroc, elle accepte aussitôt. Et peu importe si le photographe s’est trompé et pense travailler avec une autre mannequin (beaucoup plus expérimentée), Harriet est prête à tout… pour briller.

Mon avis : Ce quatrième tome de Geek Girl est tout simplement brillant ! (vous avez saisie ? je rigole toute seule...) J'ai adoré retrouver et suivre Harriet dans ce tome fait de grand changement pour elle. En effet après avoir passé un moment à New York, elle est de retour en Angleterre et va faire sa rentrée au lycée. Une rentrée qu'elle est bien décidée à préparer. Mais comme d'habitude avec notre très chère Harriet tout ne va pas se passer comme elle l'aurait souhaité. 

Dans ce quatrième tome nous voyons notre Harriet grandir, mûrir tout en gardant son côté naïf et enfantin. Elle a décidé de prendre un nouveau départ et de changer. Petit à petit son statut de mannequin star va l'amener à avoir pleins de gens autour d'elle mais malheureusement très peu de vrais amis, surtout que ceux à qui elle tient vraiment l'ont laissés tomber, j'ai été vraiment agacé par le comportement de Nat et Toby et parfois aussi par celui d'Harriet même si malgré tout elle reste touchante et je m'identifie énormément à elle. Harriet peut parfois se montrer prétentieuse et même si les informations qu'elle donne à tout bout de champs sont très ludiques pour le lecteur elles doivent être agaçante pour les personnages. Mais en temps que lectrice c'est un point que j'adore chez Harriet, son côté Geek, décalée, son intelligence, sa naïveté même si elle est énervante. J'avais envie de lui ouvrir les yeux durant tout le roman, je me sentais mal pour elle, j'avais peur de la grande révélation, du moment où ses soi-disant amis allaient se montrer sous leur vrai visage. 
Surtout que durant ce tome, Harriet est brisée, triste et tente de se trouver, de vivre sans son petit ami Nick qui m'a d'ailleurs énormément manquée dans ce tome et sans ses amis également qui vaquent à leurs occupations respectives. 
L'auteur a su nous toucher et faire passer son chagrin et sa solitude de manière subtile. On passe par toute une palette d'émotion durant notre lecture sans vraiment s'en rendre compte, l'histoire défile sous nos yeux trop rapidement et j'ai vraiment hâte de pouvoir retrouver Harriet, que j'adore, Nat la toujours pire-pote, Toby le harceleur un peu cinglé qui me fait beaucoup rire, et ses tout nouveaux amis que je ne citerais pas pour ne pas vous spoiler. J'ai hâte de suivre les nouvelles aventures d'Harriet et de ses amis, ils vont me manquer, jusqu'à la prochaine fois ! 

L'histoire comme toujours mais encore plus cette-fois ci ne tourne pas au tour du mannequina ou de la simple adolescence, c'est un roman bien plus profond et complexe tout en restant jeunesse, qui nous apprend qu'il faut toujours rester soi-même et que les véritables amis sont rares et qu'ils peuvent parfois se trouver en des personnes qui au premier abord ne semblent pas nous convenir. 
C'est donc un roman intelligent, amusant, émouvant également et qui se doit d'être lu. Il aborde les thèmes de la vie et de l'adolescence à la perfection tout en nous faisant passer un agréable moment. 

Je recommande fortement cette série qui pour moi est l'une des meilleures publiées chez les Éditions Nathan.

Une Jeune Anonyme Névrosée

Je remercie les Éditions Nathan et plus particulièrement Samia Chauvin pour cet envoi. 

Dis-moi si tu souris de Eric Lindstrom



Dis-moi si tu souris
Eric Lindstrom
Éditions Nathan
Sortie Juin 2016
Note : 5/5
Coup de coeur !


Résumé : « Je suis Parker, j’ai 16 ans et je suis aveugle. »
« Bon j'y vois rien, mais remettez-vous : je suis pareille que vous, juste plus intelligente. D'ailleurs j'ai établi Les Règles :
- Ne me touchez pas sans me prévenir ;
- Ne me traitez pas comme si j'étais idiote ;
- Ne me parlez pas super fort (je ne suis pas sourde) ;
- Et ne cherchez JAMAIS à me duper.
Depuis la trahison de Scott, mon meilleur pote et petit ami, j'en ai même rajouté une dernière. Alors, quand il débarque à nouveau dans ma vie, tout est chamboulé. Parce que la dernière règle est claire : Il n’y a AUCUNE seconde chance. La trahison est impardonnable. »

Mon avis : Il y a des histoires, des romans, qui restent en vous pour toujours, Dis-moi si tu souris en fait partie, tout comme Nos étoiles contraires restera en moi. Malgré deux histoires bien différentes, ces deux romans ont un énorme point commun, ils nous touchent, chacun à leur manière, avec une histoire bouleversante et des personnages authentiques.

Dis-moi si tu souris, c’est l’histoire de Parker, une jeune fille de seize ans aveugle. Parker n’a pas eu la vie facile et tente de survivre après avoir perdu son père, le seul parent qui lui restait. Son histoire m’a émue aux larmes et sa manière de gérer son deuil est poignante. Parker est d’un caractère difficile, elle ne cache pas ce qu’elle pense et ne se retient pas de le dire au risque de blesser son entourage. Mais au fond Parker a un grand cœur, elle sait reconnaître ses erreurs. Elle vit avec son handicap et elle fait tout pour avoir une vie normale, elle sort avec ses amies, elle tombe amoureuse et elle court. Courir est son échappatoire. Parker est un personnage courageux et extrêmement touchant. Vous ne pourrez que vous sentir proche d’elle durant votre lecture. 

Mais Dis-moi si tu souris n’est pas seulement une histoire sur la mal voyance, c’est également une histoire d’amitié et une très belle romance. Une romance dont on découvre chaque petit détail au fur et à mesure du roman. Lorsque Scott son premier petit ami se retrouve dans son lycée, deux ans et demi plus tard, Parker est submergée par ses émotions contradictoires et même si on sait d’avance comment va se terminer leur histoire, on n’a pas envie de lâcher le roman. Comme Parker on commence par détester Scott et puis petit à petit on le découvre, on en apprend plus sur lui et à notre tour on tombe sous son charme.

Ce roman c’est donc une histoire magnifique, bouleversante, qui nous touche et nous émeut jusqu’aux larmes. C’est profond, puissant, triste et en même temps il y a beaucoup d’humour, de sarcasmes et d’ironies. On passe donc de la tristesse à la joie en parfois quelques lignes.

Ce roman c’est également des personnages authentiques avec du caractère, de la personnalité, de l’humour, une histoire. Ils sont travaillés, attachants et terriblement touchants, tous autant qui sont, que ce soit la meilleure amie de Parker, Sarah, Parker elle-même, Scott, Molly. Ils sont tous pertinents pour l’histoire et ils resteront dans mon cœur car ils m’ont paru réels.

Eric Lindstrom a un talent indéniable pour ce qui est de manier les émotions. Son récit est fluide, émouvant, drôle, sarcastique. Il est parvenu à écrire un récit sur le thème de la cécité sans tomber dans le lourd. Il traite le sujet en le mélangeant habilement au thème du deuil, de l’adolescence et de l’amour. Je n’ai absolument rien à redire sur sa plume, son style, son histoire ou ses personnages. 

Dis-moi si tu souris et pour moi un énorme coup de cœur et comme je l’ai dit dans mon introduction, il est le genre de roman qui reste en nous de par son incroyable justesse.

Une Jeune Anonyme Névrosée


Merci aux Éditions Nathan et à l'équipe Lire en Live pour cet envoi ! 

vendredi 20 mai 2016

Cet été-là de Sarah Ockler



Cet été-là
Sarah Ockler
Éditions Nathan
Sortie le 19 Mai 2016
Note : 4,5/5
Lecture Très Agréable/Mini Coup de Coeur


Résumé : Un petit bijou solaire, littéraire et sensible, signé Sarah Ockler !

D’après Frankie, la meilleure amie d’Anna, rien ne vaut les plages de Californie pour rencontrer des garçons. Et si elles en rencontrent au moins un par jour, il y a toutes les chances pour qu’Anna vive (enfin !) une première histoire d’amour.
Mais Anna, elle, n’a aucune envie de passer l’été à flirter en bikini… Parce qu’en réalité, elle a DÉJÀ vécu une première (et secrète) histoire d’amour : avec le grand frère de Frankie, un an plus tôt… juste avant qu’il ne meure brutalement, laissant sa famille et Anna anéantis.


Mon avis : Une lecture presque parfaite, touchante, émouvante qui allie parfaitement sujet difficile, le deuil, au thème de l’adolescence et tout ce qui en retourne. 

J’ai adoré cette lecture qui m’a fait plus d’une fois monter les larmes aux yeux. J’ai été très touchée et émue par les mots de Sarah Ockler. Par l’histoire des personnages, leurs réactions, leurs pensées. Une vraie pépite émotionnelle !

Cet été-là c’est une histoire de deuil, d’amitié, de famille, d’amour. Les sujets s’emmêlent et se marient à la perfection. Comme Anna, nous passons de la tristesse à la joie, nous évoluons et voyons les protagonistes se reconstruire petit à petit après la mort d’un être cher. Matt était un fils, un frère et sans que personne ne le sache, un petit ami. Anna, sa petite amie va garder ce secret pour elle, vivre avec, souffrir en silence sans jamais trahir sa promesse qu’elle a faite à Matt de ne rien dire à sa sœur, Frankie et meilleure amie. 

Un an après l’horreur, la famille de Matt part en vacances et emmène Anna avec eux. Des premières vacances difficiles après la mort de Matt, dans son lieu préféré. Peut être le meilleur ou le pire endroit pour tourner la page. Entre mensonges, garçons, fêtes et alcools. Les filles vont évoluer, grandir avec la présence permanente de Matt dans ce lieu où il adorait être.

Une histoire donc émouvante, plaisante à lire, captivante. Qui nous fait sourire puis monter les larmes aux yeux. Des personnages terriblement attachants avec beaucoup de personnalités et des émotions à fleurs de peaux. Ils sont très bien décrits et nous touchent énormément. J’ai adoré les voir évoluer et réagir de manière différente face à ce deuil. 

J’ai été touchée par toute cette histoire dont je n’en attendais pas beaucoup. C’est une agréable surprise que je relierai avec plaisir. J’ai été émue et j’ai fini ma lecture en à peine quelques heures. Je vous conseille évidemment cette lecture qui vous touchera au plus profond de vous-même et qui est magnifiquement bien écrite. Sarah Ockler manie les émotions à la perfection, travaille ses personnages et son histoire jusqu’au bout et nous offre un roman plein de justesse et à la limite de la perfection.

Je n’ai aucune envie d’aborder les quelques points négatifs que j’ai rencontré durant ma lecture car en fin de compte ils semblent insignifiants.


Une Jeune Anonyme Névrosée

Je remercie les éditions Nathan et l'équipe Lire en Live pour cet envoi ! 

mardi 10 mai 2016

Perdue et Retrouvée de Cat Clarke


Cat Clarke
Sortie Avril 2015
Éditions Robert Laffont
Collection R
Note : 3.5/5
Lecture Agréable




Résumé :
Essayez d'imaginer:
Une enfant kidnappée. Une famille déchirée.
Lentement, au fil des ans, cette famille va recoller les morceaux.
Elle reste un peu fragile, bien sûr, mais toujours unie.
Et voilà que l'enfant, devenue adulte, revient à la maison...
C'est là que l'histoire commence. Et si la fin du cauchemar n"était que le début d'un autre ?
Le nouveau roman bouleversant de Cat Clarke


Mon avis : Perdue et Retrouvée de Cat Clarke est une bonne lecture, je ne pourrai pas dire le contraire mais elle manque cruellement de suspense, on devine dès le début du roman ce qui se trame et à peu près comment l'histoire va se terminer et et j'ai vraiment trouvé ce point dommage. 

Cat Clarke est une auteure que j'adore, j'ai lu tout ses romans sortis dans la Collection R, j'ai été bouleversée par Revanche voire dévastée. Choquée par Cruelles et passionnée par Confusion. Kiss In The Dark m'avais énervée. Chacun des romans de Cat Clarke nous fait ressentir quelque chose de puissant. Ses histoires ont un petit quelque chose d'inexplicable qui nous donne envie de revenir, qui reste ensuite en nous pendant des jours, des mois, des années et pourquoi pas pour toujours. 

Pour ce qui est de Perdue et Retrouvée, le roman raconte l'histoire d'une famille. Une famille qui a été brisée après l'enlèvement d'un enfant. Un enfant qui réapparaît treize ans plus tard. Mais au vu du résumé et connaissant Cat Clarke on savait que ce ne serait pas aussi simple, que ça pourrait très facilement tourner au cauchemar. Personnellement j'en attendais un peu plus, je voulais être dévastée par cette histoire, être perdue et pleurer mais ça n'a pas été le cas. J'ai passé un très bon moment de lecture, j'ai été touchée par l'histoire des personnages et j'ai bien failli être brisée par la fin mais malgré que ce soit terriblement triste, horrible, j'ai trouvé que c'était presque trop simple. Donc Perdue et Retrouvée est une grande histoire, affreuse et belle à la fois qui nous touche en plein cœur mais qui à mon avis ne va pas assez loin. 

Parlons un peu des personnages, il y en a certains que j'ai beaucoup aimé et d'autres au contraire que j'ai détesté. 
J'ai aimé notre narratrice Faith, j'ai aimé suivre son point de vue, sa manière de voir les choses, la voir changer également alors que sa sœur revient dans sa vie, j'ai aimé partager ses sentiments et je me suis beaucoup identifiée à elle. J'ai un peu moins apprécié Laurel, la grande sœur disparu qui réapparaît après avoir vécu l'enfer, je l'ai immédiatement trouvé trop lisse, limite étrange, j'aurai aimé qu'elle soit plus torturée, que certaines de ses réactions soient plus folles plus réalistes, je conçois qu'en ayant vécu ce qu'elle a vécu elle soit devenue une bonne actrice mais pour moi elle semblait trop normale. J'ai aimé Michel et le père des filles mais j'aurais préféré qu'ils soient plus présents, tout comme Martha la meilleure amie de Faith. Et pour finir j'ai trouvé Olivia et Thomas absolument antipathique, l'une était presque méchante avec l'une de ses filles, absentes et l'autre était juste prétentieux et insupportable. 

Bon passons à la conclusion, Cat Clarke sait comment nous chambouler et retourner des situations. Perdue et Retrouvée est une bonne lecture, c'est du bon Cat Clarke mais pas du très grand Cat Clarke. Sa plume est toujours aussi addictive et dans n'importe quelle histoire elle parvient à chaque fois à nous toucher donc je conseille ce roman qui plaira à coup sûr malgré son manque de suspense, sa simplicité et son personnage de Laurel un peu trop normal et pas assez névrosé à mon goût.


 Une Jeune Anonyme Névrosée

mercredi 4 mai 2016

S'enfuir de Martyn Bedford



S'enfuir
Martyn Bedford
Éditions Nathan
Sortie le 12 Mai 2016
Note : 4.5/5
Lecture Très Agréable



Résumé : Pourquoi attendre de vivre vraiment ?Gloria mène une vie normale d'adolescente de 15 ans. Et elle s’ennuie. Jusqu’au jour où un garçon mystérieux fait irruption dans sa classe : Uman est drôle, intelligent, d’une assurance désarmante. Il fait ce qu’il veut sans attacher la moindre importance à ce que les autres pensent.
Il est tout ce que Gloria voudrait être. Il est la promesse de vivre enfin pleinement, de vibrer, d’aimer.
Alors quand il lui propose de partir, de camper en forêt, de choisir leurs destinations à pile ou face… Gloria s'enfuit avec lui sans regrets, et sans prévenir personne.


Mon avis : S’enfuir est une lecture jeunesse profonde, difficile, triste, amusante, pleine d’espoir et de désespoir. Elle ne laisse certainement pas de marbre.

Si je dois dire si j’ai aimé cette lecture, je dirai oui, j’ai adoré et en même temps elle m’a déstabilisée. J’ai été emportée par le début de l’histoire par la rencontre entre les personnages, leurs sentiments, leurs ressentis sur la vie. J’ai compris ces personnages torturés, je me suis identifiée à eux, surtout à Gloria. Une jeune fille qui n’avance plus, qui déprime, qui ne sait plus où elle en est alors qu’elle est dans la période de l’adolescence, la période du changement. Un passage difficile qu’elle vit plutôt mal. Alors lorsque Uman entre dans sa vie, son étrangeté, son côté libre, anticonformiste lui plaît et l’attire et lorsqu’il lui propose de partir à l’aventure, elle n’hésite pas une seconde et s’en va sans prévenir personne. J’ai trouvé leur fugue et leurs idées complètement dingues et en même temps, qui n’a jamais rêvé de s’enfuir de sa routine, du quotidien ennuyant et de partir à l’aventure.

J’ai donc adoré suivre Gloria et Uman durant leur fuite, voir comment ils faisaient pour s’en sortir, survivre, avancer. C’était dur, leur aventure était dur et pleine d’espoir et leur relation belle mais sans espoir. Une lecture passionnante, captivante et intéressante.

Il y a cependant quelques points négatifs, j’ai trouvé certaines situations improbables, pour moi elles ne semblaient pas réalistes, à vous de me donner votre avis pour voir si vous avez le même ressenti.
J’ai apprécié les personnages que j’ai trouvé particulièrement touchants. On s’identifie ou pas à eux, tout dépend de notre vécu mais ils ne nous laissent pas indifférents, nous font réfléchir et nous touchent.

S’enfuir est donc une lecture très belle et profonde qui mérite d’être lu. La plume de l’auteur et fluide, ses réflexions intéressantes, son style est captivant et nous donne envie de continuer la lecture jusqu’au bout, savoir ce qui est arrivé aux personnages. On découvre leur aventure, leurs histoires, au fur et à mesure par petite touche le long du roman ce qui est particulièrement agréable. 
Un style très bon, agréable et qui vous entraînera à coup sûr. Donc, bien sûr que je conseille ce roman, comment pourrait-il en être autrement alors que j’ai tout simplement été happée, touchée, bouleversée et conquise par cette histoire pour des lecteurs de tout âge.


Une Jeune Anonyme Névrosée


Je remercie les Éditions Nathan et l'équipe Lire-en-Live pour cette superbe découverte.

vendredi 22 avril 2016

Sunshine-Episode 1 de Paige Mackenzie



Sunshine-Épisode 1
Paige Mckenzie
Alyssa Sheinmel
Édition Hachette
Collection Black Moon
Note: 3/5
Lecture Agéable


Résumé : Peu après son seizième anniversaire, Sunshine déménage avec sa mère à Ridgemont, dans l'État de Washington. Pour elle, rien n'est plus effrayant que cette ville, pleine de brouillard sous un ciel gris, même en été. Rien… Sauf peut-être leur nouvelle maison. Il y fait toujours froid, et il s'y passe des choses franchement bizarres. Sunshine ne croyait pas aux fantômes. Jusqu'à maintenant.

Mon avis :  Je ne pense pas que mon avis va être particulièrement long pour cette lecture mais j'avais quand même envie de partager mon ressenti avec vous. 
Lorsque j'étais un peu plus jeune, Black Moon était ma collection préférée, j'adorais presque tous leurs romans, depuis j'ai un peu vieilli et mes goûts ont changé mais quand j'ai vu qu'il sortait Sunshine, un roman sur les fantômes et en plus écrit par une jeune youtubeuse, je me suis dit qu'il me le fallait.
Pourquoi ça ? Tout d'abord parce que je passe beaucoup de temps sur Youtube, je suis énormément de chaîne en tout genre et je voulais voir ce que pouvait donner un roman tirer d'une Websérie. Ensuite parce que je suis une grande fan des histoires de fantômes, je pourrais regarder la série Supernatural en boucle toute ma vie, je regarde des films d'horreurs avec des fantômes, je fais même des recherches parfois quand je m'ennuie, je regarde les émissions paranormales ( je trouve ça amusant ), enfin voilà, je suis une adepte des histoires de fantômes donc je ne pouvais pas passer à côté de ce roman, c'était impossible ! 

Bon maintenant parlons un peu du roman ( je raconte trop ma vie ! ), Sunshine épisode 1 est un roman assez simple et jeunesse. On passe un agréable moment de lecture car l'histoire pourtant simple est assez originale, je ne vais pas vous spoiler en vous disant pourquoi mais la manière dont l'intrigue est pensée est originale et on ne s'y attend pas forcément. 
La plume est fluide, pas particulièrement captivante et addictive mais c'est une lecture sans prise de tête avec une histoire sympathique sur les fantômes. Je me demande ce que va donner le tome 2. Que va devenir Sunshine maintenant qu'elle sait ce qui lui arrive ? Que va devenir sa relation avec Nolan ?
Sunshine n'est pas vraiment une histoire très effrayante, ne vous attendez pas à avoir des frissons surtout si vous n'êtes pas du genre froussard mais si vous aimez les histoires de fantômes comme moi, vous passerez un bon petit moment en compagnie des personnages de ce roman et de ses fantômes. 

Des personnages attachants avec de l'humour. Je ne me suis pas particulièrement identifiée à eux mais je les ai appréciés malgré qu'ils soient jeunes et parfois un peu immatures. Mais bon c'est un roman Young Adult voire presque jeunesse, les personnages ne peuvent pas se comporter comme si ils avaient le double de leur âge ! Au moins contrairement à beaucoup de roman fantastique, ici l'auteure ou les auteures ( sur Goodreads et d'autres sites, Alyssa Sheinmel est également désignée comme auteure ) ont respecté ce point, c'est très appréciable.

Bon voilà, je ne vais pas m'attarder sur ce roman car je n'ai pas énormément de chose à dire. C'est une histoire sympathique sur les fantômes, bien réalisée, intrigante et avec des personnages attachants qui ont de la personnalité.


Une Jeune Anonyme Névrosée.



mercredi 13 avril 2016

Dreamology de Lucy Keating




Dreamology
Lucy Keating
Editions Michel Lafon
Sortie 11 Février 2016
Note : 3.85/5
Lecture Agréable



Résumé : Et si le garçon de ses rêves était bien réel ?
Depuis son enfance, Alice mène une double vie. La vie réelle, où elle habite seule avec son père… et sa vie en rêves ! Toutes ses nuits sont peuplées d’aventures extraordinaires, de voyages, de rencontres, et surtout d’un garçon de son âge : Max. Au fil des années, ils sont tombés fous amoureux et Alice ne pense qu’à se coucher le soir pour le retrouver.
Mais le jour de sa rentrée au lycée, Alice voit Max. En chair et en os.
Le garçon de ses nuits existerait-il vraiment ?


Mon avis : C'est le deuxième roman sur les rêves que j'ai lu en peu de temps. J'adore les rêves, j'adore les étudier, les décrypter, c'est mon truc. Je suis une personne qui rêve énormément, des rêves complètement dingues, certes pas aussi dingues que ceux de ce roman mais quand même ! Je ne pouvais pas passer à côté de Dreamology ! 
Bon sinon, j'ai terminé ce roman il y a un petit moment donc il est possible que j'ai oublié certains détails mais je n'ai pas oublié ce que j'ai ressenti ! Alors en avant pour la chronique ! 

Pour moi Dreamology est un bon roman, une très jolie romance. C'est l'histoire de Alice et Max, deux jeunes gens bien différents qui rêvent l'un de l'autre. Un jour, ils découvrent que la personne dont ils rêvent toutes les nuits est bien réelles. Comment vont-ils alors gérer leurs sentiments car les différences sont grandes entre rêves et réalité. 
Les rêves m'ont souvent fait sourire et ils m'ont totalement emportée, j'ai adoré la manière qu'avait Lucy Keating de les décrire, j'ai été complément happée dans son monde imaginaire et de l'imagination, l'auteure n'en a pas manqué durant ce roman ou presque. Pour moi l'intrigue reste un peu simple concernant les problème avec les rêves. L'évolution entre les personnages, les amitiés, l'histoire d'amour, tout ça est très bien réalisés mais pour ce qui est du problème que rencontre les deux personnages, Alice et Max avec leurs rêves, ça reste beaucoup trop simple et limite superficiel, au bout du compte ils ne rencontrent pas vraiment de difficultés et Lucy Keating est passé un peu à côté d'un point qui aurait pu ajouter beaucoup de dynamisme et de suspense au récit. Des explications et un dénouement un peu trop simple qui  fait de ce roman une belle romance un peu originale mais sans le grand plus auquel on pouvait s'attendre. 

Les personnages, je crois qu'il n'y en a pas un que je n'ai pas appréciés. Ils m'ont tous paru sympathiques et agréables enfin certains m'ont plus touchée que d'autres. Alice par exemple, une jeune fille un peu originale qui vit dans le monde de ses rêves et qui fuit la réalité, je me suis beaucoup identifiée à elle et je pense que beaucoup seront dans mon cas. Contrairement à Max qui préféré vivre réellement sa vie. Deux personnages que tout opposent mais qui tombent amoureux malgré leurs différences, dans leurs rêves et dans la réalité. J'ai aimé les voir se rapprocher, voir que peu importe ce qu'ils souhaitent, ils ne peuvent pas être loin de l'autre, que pour eux le rêve à dépasser la réalité. J'ai trouvé leur histoire très belle et rien que pour ça, j'ai aimé le roman malgré son évidente simplicité. 

La plume de l'auteur est simple, belle, fluide et captivante. Ne vous attendez pas à une lecture pleine de suspense et de rebondissements mais si vous aimez les romances et ressentir de belles émotions, lancez-vous ! 


Une Jeune Anonyme Névrosée


lundi 14 mars 2016

Merlin-Cycle II-Live II de T.A Barron



Merlin-Cycle 2-Livre II
La vengeance du mal
T.A Barron
Editions Nathan
Note : 2/5
  Lecture Très Moyenne


Résumé: Des ailes majestueuses, une queue gigantesque, des yeux aux reflets de pierre précieuse… Fini le minuscule lézard, Basil est désormais un puissant dragon. Avec son ami Merlin, il sillonne les airs pour protéger Avalon, menacé par le chaos. En effet, des conflits éclatent et se multiplient parmi les nains, les dragons, et même les paisibles fées ! Pour Basil, pas de doute, ces troubles sont tous liés. Mais en quoi ? Il ne sait pas encore qu'une créature, tapie dans les Marais hantés, l'épie et prépare avec soin sa vengeance…


Mon avis : Je vais être sincère, je commence à être fatiguée de cette série. J'avais plutôt bien aimé le Livre I de ce second Cycle mais avec ce Livre II, j'ai eu l'impression de retrouver tous les défauts du Cycle I et j'ai été plutôt déçue voire totalement agacée par cette lecture. Je n'avais qu'une seule envie, la terminer.

Pour ce qui est de l'histoire, tout est dis dans le résumé donc je ne vais pas m'attarder mais à force, je trouve que ça devient très répétitif, du coup, ma lecture m'a semblée très longue. Les descriptions qui habituellement me font apprécier un peu plus le roman n'étaient pas vraiment présente cette fois-ci ou j'avais l'impression qu'elles traînaient en longueur. Certaines restaient très jolies mais d'autres n'avaient pour moi pas grand intérêt. J'ai parfois l'impression que l'auteur se perd entre littérature jeunesse et littérature fantasy adulte. Les descriptions font parfois très adultes, elles sont très visuelles et paraissent magnifiques mais à mon avis elles peuvent très vite ennuyer un jeune lecteur. L'histoire, elle, dans l'ensemble est bien dosée, c'est une intrigue intéressante quoique répétitive mais le plus gros problème de ce roman reste les personnages.

J'aimais bien le "petit Basile", il était amusant et courageux, là c'est juste devenu trop facile pour lui et j'ai l'impression qu'avec un seul coup de queue, il pourrait régler tous les soucis d'Avalon. Et pour ce qui est des autres, Merlin, les nains, les dragons, le fils de Merlin, je les trouve tout simplement immatures et insupportables. Je suis désolée mais vu l'âge que sont censés avoir les personnages, ils ne peuvent pas se comporter de manière aussi puérils et ridicules ! Donc comme souvent dans la série Merlin, les personnages m'ont mise hors de moi et ont gâché ma lecture. 

Bon ma lecture n'a pas été une totale catastrophique, j'ai beaucoup apprécié 5-6 chapitres vers le milieu du roman, ils m'ont un peu rappelé le roman Les Cartographes, sortie chez Nathan également. C'est la partie de ce livre qui m'a le plus intéressée et qui je pense à vraiment relevé le niveau, sans ça, ma note aurait probablement pas dépassé 2... 

Je suis désolée pour cette série qui qui avait énormément de potentielle mais je pense que je n'accroche tout simplement pas avec le style de l'auteur. Ça n'a rien à voir avec le fait que ce soit de la littérature jeunesse car certains romans peuvent être très bien mais je ne supporte pas la manière dont T.A Barron fait se comporter ses personnages et je ne vois pas pourquoi cette série ne s'est pas arrêtée au Cycle I, à force ces lectures deviennent longues, lentes et répétitives. 

Mais n'hésitez pas à le lire si vous avez l'occasion, peut-être que les défauts qui me gênent, vous ne les remarquerez même pas ! 


Une Jeune Anonyme Névrosée


dimanche 28 février 2016

Did I Mention I Love You ? de Estelle Maskame


Did I Mention I Love You ?
Estelle Maskame
Éditions PKJ
Sortie le 7 Janvier 2016
Note : 4/5
Lecture Addictive

Résumé :  Eden, 16 ans, va passer l’été dans la nouvelle famille de son père, à Santa Monica, en Californie. Il vient de refaire sa vie, ce qui signifie qu’Eden a trois nouveaux demi-frères. Le plus âgé, Tyler, est un vrai bad-boy : séducteur, égocentrique, violent … Mais Eden décèle en lui une grande fragilité, conséquence d'un lourd passé. Fascinée, elle ne peut s’empêcher de succomber au charme de la seule personne qui lui est pourtant défendue : son demi-frère.

Mon Avis :  Une lecture qui n'est pas parfaite mais qui est totalement addictive ! Je l'ai lu d'une traite avec avidité et je suis sûre qu'il en sera de même pour vous malgré les quelques clichés du roman.

La couverture c'est ce qui m'a d'abord attirée, ensuite, le titre. Le résumé était intéressant mais je n'étais pas sûre d'aimer, j'avais un peu peur de retrouver tous les clichés existants dans les romans Young Aduldt. Alors certains clichés sont présents, je ne vais pas vous mentir, la fille sérieuse qui va tomber folle amoureuse du méchant Bad Boy et le Bad Boy va changer pour la fille etc etc. Les amis un peu fofolle qui ne pense qu'aux petits amis, au sexe, à l'alcool. La mère aimante, le père destructeur. Ce sont des points que l'ont rencontre assez souvent dans les romances Young Adult, mais l'histoire de famille qui lie les personnages et le style de l'auteur nous fait passer outre. Et puis au bout du compte, ce sont tous ces clichés qui nous attire dans les romans.

D.I.M.I.L.Y est une lecture prenante et totalement addictive, je n'avais pas envie de lâcher le roman, j'ai été happé par l'histoire d'amour entre les personnages, son évolution, par leurs histoires personnelles également. Je n'avais juste pas envie de m'arrêter. Ce sont des choses qui arrivent parfois, malgré les défauts que comportent le roman, on ne peut pas s'empêcher de l'aimer, de l'adorer et de le dévorer avec envie et avidité. 

Les personnages sont travaillés, ils ont une histoire, de la personnalité et dans l'ensemble je les ai appréciés. J'aurai aimé plus de passages avec certains, j'ai trouvé que l'auteure laissait certains personnages de côtés, j'aurai aimer connaître Dean un peu mieux, tout comme les frères de Tyler.
Je me suis attachée à Eden, j'ai aimé son style, ses valeurs et je me suis pas mal identifiée à elle, c'est toujours un bon point dans un roman, se mettre à la place du personnage nous aide vraiment à entrer dans l'histoire. 
Tyler c'est le Bad Boy, son histoire m'a touchée, il n'y avait pas vraiment de suspense, j'ai deviné assez vite ce qui le travaillait mais j'ai tout de même trouvé ça touchant lorsqu'il s'est décidé à parler.
J'ai aimé les conversations entre Eden et Tyler, les voir tous les deux se dévoiler et tomber amoureux petit à petit.

D.I.M.I.L.Y est une belle histoire d'amour qui nous transporte et nous tient, elle ne nous lâche pas. Estelle Maskame a su rendre son roman addictif, sa plume est fluide et malgré les clichés qu'on trouve dans le roman et qui nous font parfois un peu hausser les yeux au ciel, on passe un très bon moment de lecture, un moment d'émotion et de passion. 
J'ai vraiment hâte de me plonger dans le deuxième tome, j'ai hâte de voir ce que vont devenir nos deux personnages.

Une Jeune Anonyme Névrosée.

jeudi 18 février 2016

Les garçons ne tricotent pas ( en public ) de T.S Easton



Les garçons ne tricotent pas (en public)
T.S Easton
Éditions Nathan/ Lire en Live
Sortie 10 Mars 2016
Note :  3,85/5
Lecture Agréable


Résumé : Délinquant. Menteur. Et accro au tricot...Découvrez Ben Fletcher !

Après avoir volé de l'alcool dans un supermarché, Ben 16 ans, doit suivre un "parcours de réinsertion pour jeunes délinquants" et, dans ce cadre, s'inscrire à un cours de tricot. Autant dire que ça ne l'enchante pas. Mais Ben accepte de jouer le jeu, tant que Megan (la fille dont il est amoureux), son père, ses copains... bref tant que PERSONNE n'est au courant.
Le hic, c'est qu'il se découvre une passion dévorante pour le tricot. Au point de cacher des aiguilles sous son lit, de participer à des concours, de vendre ses créations sur Internet et de transformer sa vie... en grosse pelte de mensonge impossible à démêler !


Mon avis : Les garçons ne tricotent pas (en public) est une lecture pour le moins inhabituelle. Je viens de la terminer et j’avoue ne pas trop savoir où me positionner. Est-ce que j’ai aimé ? Oui j’ai apprécié certains points, mais d’autres m’ont déplu. Ma lecture a été plutôt mitigée mais au moins elle a été originale. Je suis souvent passée du rire à l’irritation, parfois en à peine quelques lignes. 

Les garçons ne tricotent pas (en public) c’est l’histoire de Ben Fletcher, un garçon sérieux qui se retrouve mêler à une histoire de vol et de carambolage. Le début de l’histoire m’a bien fait rire, j’avais envie de hausser les yeux au ciel tant ça m’a paru absurde mais c’était drôle. Pauvre Ben Fletcher, si sérieux se retrouve à suivre un parcours de réinsertion pour jeunes délinquants et par la même occasion un cours de tricot. Un cours qui va beaucoup lui plaire et qui va devenir une passion. T.S Easton a décidé de se pencher sur les stéréotypes et rien que pour ça, je pense que c’est un livre qui mérite d’être lu ! Eh bien oui, après tout, pourquoi les hommes n’auraient-ils pas le droit de faire du tricot et les femmes de la mécanique ! J’ai aimé voir l’évolution du personnage, le voir passer de la honte à un sentiment de fierté. J’ai aimé qu’il soit accepté comme il est par presque tous les personnages, que les gens finissent par comprendre…c’était peut-être un peu idéaliste mais en même temps je trouve que pour un livre jeunesse c’est presque nécessaire, ça peut peut-être permettre à certaines personnes de s’affirmer et d’affirmer leurs goûts, leurs choix, pas toujours en accord avec la société. Dans ce roman, T.S Easton nous apprend à accepter les autres comme ils sont avec leurs excentricités et à s’accepter soi-même. 

Après avoir écrit tout ça je me rends compte que mon analyse du début n’était pas tout à fait bonne, j’ai aimé ce roman pour tous les points que je viens de citer et tant pis pour les points négatifs qui ne sont pas si nombreux que ça, le côté un peu loufoque, les côtés un peu lourds, les allusions au sexe, les amitiés que j’ai trouvé un peu étranges. Ils ne sont pas si importants que ça en fin de compte.

Pour ce qui est des personnages, comme l’histoire je les ai trouvés originaux, j’en ai apprécié certains et d’autres beaucoup moins. J’ai aimé Ben Fletcher, c’est un garçon simple qui va se révéler tout le long du roman et s’affirmer, c’est un personnage qui paraît banal en surface mais qui ne l’ai pas du tout. J’ai aimé Mme Frensham, une personne plus toute jeune mais avec un sacré caractère, Mme Hooper, une femme qui nous apprend à ne pas se fier aux apparences. Ensuite j’ai trouvé le personnage de Molly la petite sœur de Ben trop absent, j’aurais vraiment aimé plus de scène avec elle, elle paraissait étrange et drôle. Et pour finir, je n’ai pas vraiment aimé les amis de Ben que j’ai trouvé trop moqueur, Joz est celui qui m’a paru le plus sympathique grâce à son histoire complètement inutile et nulle mais les autres m’ont plutôt irritée. Enfin bref les personnages ne vous laisseront sûrement pas indifférent non plus dans ce roman !

Pour conclure j’ai envie de dire que c’est une histoire qui je pense doit être lu malgré ses côtés négatifs et qui doit être comprise dans son ensemble et j’espère sincèrement l’avoir comprise ! 


Une Jeune Anonyme Névrosée.


P.S: Après cette lecture j'ai été chez mes grands-parents et j'ai demandé à ma grand-mère de m'apprendre le tricot ! Peut-être que ça va devenir une passion pour moi aussi !



Je remercie les éditions Nathan et l'équipe Lire en Live pour cet envoi.


Les Jumeaux Tapper-Tous les coups sont permis de Geoff Rodkey



Les jumeaux Tapper-Tous les coups sont permis
Geoff Rodkey
Éditions Nathan/Lire en Live
Sortie le 7 avril 2016
Note: 3,5/5
Lecture Agréale


Résumé : Dans la famille Tapper, on ne fait rien à moitié, pas même la guerre.
Je m'appelle Claudia, j'ai 12 ans, et je tiens à dire que tout ce qui est arrivé est la faute de mon frère Reese. S'il ne m'avait pas accusée (moi, sa soeur jumelle !) d'avoir lâché un pet à la cafétéria, je n'aurais pas mis un poisson dans son sac à dos, où il n'aurait pas pourri pendant une semaine. Reese n'aurait pas eu une coiffure à l'iroquoise. Je n'aurais pas détruit sa chère Planète Amigo dut Metaworld. Et je n'aurais pas à écrire ce récit pour vous prouver que j'ai gagné la guerre (n'écoutez pas mon frère, il est en plein déni).


Mon avis : Une lecture fraîche, fun et amusante. 

Au premier abord, lorsque j’ai reçu ce roman, je me suis dit que ça allait être encore une lecture trop jeunesse et que ça n’allait pas me plaire mais en fin de compte, je me suis plutôt bien amusée en lisant ce petit livre.

Ce roman se présente plutôt comme un journal où un livre de déclaration et c’était ce qui m’inquiétait le plus au début. Mais le style de l’auteur est bon et il nous entraîne dans l’histoire de Claudia sans aucune difficulté. L’histoire est simple, c’est celle de Claudia et Reese des jumeaux qui entrent en « guerre » après que Reese ait accusé Claudia d’avoir pété à la cantine, d’après cette dernière. Au bout du compte, nous nous ne savons pas trop quand ni pourquoi cette guerre a commencé mais elle va prendre des proportions énormes. Je me suis bien amusée en lisant ce petit roman, la lecture est fluide et rythmée. Les images apportent un petit plus au roman, ça le rend plus abordable et en même temps ça ajoute du dynamisme au récit. 

Pour ce qui est des personnages, j’ai apprécié Claudia, elle est drôle, sûre d’elle et déterminée. C’est un bon personnage, je pense que beaucoup de jeune s’identifieront à elle ou essaieront de lui ressembler. Elle est un peu fofolle mais c’est aussi ce qui la rend aussi attachante et amusante. Je n’ai pas vraiment un avis tranché sur les autres personnages, ils ont l’air sympathique pour la plupart mais ce livre étant écrit comme une déclaration, il faudra sûrement plusieurs tomes pour vraiment bien les connaître et s’attacher. Mais les relations et les dialogues nous donnent un bon aperçu de qui ils sont. Les SMS entre les parents de Claudia et Reese sont vraiment géniaux, personnellement je les ai trouvés excellent et ils m’ont beaucoup fait sourire.

Un style donc plutôt unique, frais et très sympathique. Une lecture fluide et amusante. J’ai passé un très bon moment en lisant Les Jumeaux Tapper de Geoff Rodkey. Je lirais la suite de leur aventure avec plaisir et j’espère autant d’amusement.


Une Jeune Anonyme Nevrosée


Je remercie les éditions Nathan pour cet envoi.