vendredi 29 août 2014

Au bout des longues neiges de Jean-Côme Noguès


Au bout des longues neiges
Jean-Côme Noguès
Édition Nathan Jeunesse
Sortie le 4 Septembre 2014
Note: 2.75/5
Lecture Moyenne

Résumé: Irlande, 1846. La famine touche durement la famille de Finnian O’Connell, jeune garçon d’une douzaine d’années. Son grand frère Shelagh convainc ses parents d'embarquer avec leur quatre enfants pour le Canada, en quête d’une vie meilleure. Après une traversée difficile, la famille parvient enfin à bon port. On leur attribue, comme à tous les émigrants irlandais qui arrivent en nombre, une concession. Là, ils doivent recommencer leur vie: construire leur maison avant l’arrivée de l’hiver, subsister par tous les moyens, grâce aux ressources de l’immense forêt. Mais les Indiens ne voient pas d’un bon œil ces nouveaux arrivants...

Mon avis:  Au bout des longues neiges n'est pas une mauvaise lecture mais elle ne m'a pas emballé. On va dire que ce n'est pas mon genre. Jean-Côme Noguès écrit très bien, mais son histoire ne m'a pas intéressé.

Le récit nous raconte l'histoire d'une famille irlandaise qui a décidé de migrer vers le Canada pour avoir une vie meilleure, On va donc suivre leur voyage mais aussi leur arrivé dans le nouveau monde. Ils vont rencontrer des difficultés, traverser l'hiver, rencontrer de nouvelles personnes, de nouveaux peuples. Une vie compliqué s'annonce pour eux mais ils vont passer les difficultés avec brio! Personnellement, ça ne m'a pas intéressé, je n'ai jamais accroché à ce genre d'histoire, la colonisation, les indiens etc, ce n'est vraiment pas mon truc du coup je me suis un peu ennuyée pendant ma lecture.

Les personnages assez nombreux auraient pu remonter l'histoire mais malheureusement je ne me suis pas du tout attachée à eux, soit trop jeunes, soit trop vieux. De plus leur façon de vivre, de parler, nos époques trop différentes, ont fait que je ne me suis pas sentie proche d'eux. 

Le point positif de ce roman est le style de l'auteur qui est très fluide, munie de belles descriptions, trop peu nombreuses à mon goûts mais parfaitement décrient. Je n'ai pas été emporté par l'histoire ni par les personnages mais on ne peut pas retirer son talent d'écrivain a Jean-Côme Noguès.

Bon voilà je n'ai pas grand chose à dire sur ce roman, je pense qu'il peut plaire aux férues d'histoire et de bonne littérature alors si le résumé vous tente, n'hésitez pas!  

Une Jeune Anonyme Névrosée




mercredi 13 août 2014

A Kiss In The Dark de Cat Clarke


A Kiss In The Dark
Cat Clarke
Édition Robert Laffont
Collection R
Sortie le 12 Juin 2014
Note : 3/5
Lecture Agréable




Résumé : L'amour peut-il survivre au plus gros des mensonges ?
Un roman qui vous fera revivre les délices et les frissons de votre premier amour. 

Lorsque Alex et Kate se rencontrent, l'attirance est immédiate.
Il a de l'humour, il est beau et un brin timide: tout ce que Kate recherche chez un petit ami.
Elle est jolie, craquante, avec un irrésistible soupçon de naïveté: Alex ne peut résister à son charme.
L'un des deux cache pourtant un lourd secret qui va non seulement peser sur leur amour naissant, mais aussi menacer leurs vies...


Mon avis: J’ai beaucoup hésité avant d’écrire cette chronique, je ne voyais pas trop quoi dire. Ce quatrième roman est pour moi le moins bon, il ne m’a pas emportée comme Cruelles ni dévastée comme Revanche, il ne m’a pas laissée indifférente mais il ne m’a pas transcendée. L’écriture de Cat Clarke est toujours aussi addictive et j’ai lu son roman en quelques heures rien que pour ça. Je ne dirais pas que j’ai été déçu par ce livre mais je ne m’attendais pas à ça. 

L’histoire, il est difficile de parler de l’histoire sans spoiler mais bon je vais essayer, quand Alex et Kate se rencontre c’est le coup de foudre immédiat mais un mensonge, un énorme mensonge va mettre en péril leur relation et leur amour, après on peut se dire que si ce mensonge n’avait pas existé, l’histoire aurait été bien différente… Allez savoir si les personnages seraient quand même tombé amoureux… Je ne peux pas dire plus sur l’histoire car elle tourne essentiellement autour du mensonge, des mensonges. J’ai eu beaucoup de mal avec cette histoire à cause de ça, ça m’a un peu perturbée, je n’aime pas mais alors pas du tout les mensonges, ça me met dans une rage folle. Là les mensonges étaient énormes, malsains. Je comprends leurs peurs, leurs colères aussi mais je ne cautionne vraiment pas leurs actes. Fin bref c’est une histoire qui ne m’a pas retournée, chamboulée ou autre mais elle ne m’a pas laissé indifférente et m’a fait réfléchir, m’a agacée, j’avais envie de hurler d’énervement tellement j’étais frustrée.

Ensuite pour ce qui est des protagonistes, Alex est un personnage touchant, effrayé, qui se cherche, je me suis attachée malgré qu’il m’ait rendu folle, je voulais qu’il dise la vérité, j’étais dans un état de nerfs, je vous dis pas ! Kate m’a un peu moins touchée. Dans la première partie du roman, Alex nous la décrit parfaitement, elle semble parfaite mais ensuite lorsque l’on arrive dans la seconde partie et que nous avons son point de vue, elle devient agaçante, je l’ai trouvé un peu gamine et limite méchante, je comprends sa colère, elle est légitime mais je ne sais pas, je n’ai pas apprécié son caractère et surtout sa façon de réagir. Enfin bref il y a un personnage que j’ai adoré dans ce roman, Jamie, le grand frère qui a ses défauts mais qui est terriblement attendrissant, drôle et puis il est toujours là pour ceux qu’il aime et surtout pour Alex, j’aurai aimé le voir plus mais bon, l’histoire n’avait pas grand-chose à voir avec lui.
Sinon la relation qui se construit entre les personnages est juste magnifique et on sait, on sent qu’ils sont fait l’un pour l’autre, c’est le point que j’ai beaucoup apprécié, la relation, belle, authentique malgré les mensonges. 

La plume de Cat Clarke reste la même, envoûtante, fluide. Elle nous emporte et nous touche. Malgré que ce roman m’ait moins plu, le style de Cat Clarke a réussi à me donner envie de continuer son histoire jusqu’au bout, je me sentais bien dans le roman, je n’avais pas envie d’en sortir enfin j’étais quand même un peu en colère il faut se l’avouer. 

Bref je conseille ce roman car il est tout de même très bon et il ne nous laisse pas indifférent. 


Une Jeune Anonyme Névrosée.


vendredi 1 août 2014

La Sélection-Livre III, L'Élue de Kiera Cass


La Sélection-Livre III,
L’Élue,
Kiera Cass,
Édition Robert Laffont,
Collection R,
Sortie le 15 Mai 2014
Note : 3.95/5
Lecture Agréable


Résumé : La Sélection a bouleversé la vie de trente-cinq jeunes filles. Déchirées entre amitié et rivalité, les quatre candidates encore en lice resteront liées par les épreuves qu'elles ont dû surmonter ensemble. Entre les intrigues amoureuses et celles de la cour, c'est une lutte de tous les instants pour demeurer fidèles à leurs idéaux. America n'aurait jamais pensé être si près de la couronne, ni du coeur du Prince Maxon. À quelques jours du terme de la compétition, tandis que l'insurrection fait rage aux portes du Palais, l'heure du choix a sonné. Car il ne doit en rester qu'une...

Mon Avis : Alors pour ceux qui me connaissent un peu, vous savez que pour moi cette série est un coup de cœur depuis le début même si je dois avouer que je n’ai pas été totalement satisfaite par ce dernier tome. Il a répondu à certaines de mes questions mais n’a pas répondu à mes attentes sur les rebelles. 

Je ne dirais pas que ce tome m’a déçu ou qu’il est le moins bon de la sage car les relations entre les personnages prennent un tournant décisif et j’ai aimé retrouver la plume de Mme Kiera Cass, à chaque fois c’est un plaisir pour moi de plonger dans son monde. J’aime les personnages, j’aime l’histoire, le thème, les sujets qu’elle aborde, j’aime La Sélection tout simplement mais je pense que j’en attendais un peu plus de ce tome concernant les rebelles. 

Ce troisième tome est fait de choix et de décision. La justice ou la dictature, Maxon ou Aspen. America fait son choix très rapidement concernant l’homme de sa vie et j’ai trouvé qu’elle prenait enfin ses responsabilités, c’est une bonne chose. Après je ne peux pas dire que je suis déçue par son choix, les deux hommes de son cœur m’ont également charmé, bon quand le choix a été fait j’ai été un peu agacé, je voulais que ce soit l’autre mais je pense que si ça avait été l’inverse, j’aurais réagi exactement de la même manière. Ensuite à part la merveilleuse histoire d’amour qui se déroule sous nos yeux et se développe petit à petit, America et les autres doivent faire des choix en ce qui concerne la monarchie, on en apprend un peu plus sur les rebelles et on a droit à un peu d’action, juste un peu et c’est ce point qui m’a dérangé, j’ai trouvé que l’auteure à trop survolé ce problème avec les rebelles. America et les autres sont enfermés dans une bulle et on ne sait vraiment pas ce qui se passe à l’extérieur, ce qui les attends, d’un sens je comprends ce choix qu’à fait Kiera Cass, ça donne un côté angoissant à l’histoire mais de mon côté j’aurais aimé que les personnages prennent vraiment part à tout ce côté « révolution ». Mais comme je l’ai dit je comprends ce choix qui nous montre la surprotection de personnes hautes placées, qui ne savent pas ce qui se passe à l’extérieur ou parfois sous leurs propres yeux ! Et puis le thème du livre est avant tout La Sélection, l’auteure n’a pas dévié de son but et a su nous conter une histoire merveilleuse, touchante, amusante aussi et terriblement plaisante. 

Les personnages évoluent beaucoup dans ce troisième tome, ils font des choix et certains se révèlent sous un autre jour et ils sont tous terriblement attachants ! Comment je vais faire pour les quitter ? AH je déteste tellement les derniers tomes… Enfin bref America prend confiance en elle, elle se montre telle qu’elle est, caractériel, attendrissante, belle et forte, elle a soif de justice et ne lâche ses convictions pour rien au monde, elle reste également indécise, sensible et humaine. C’est un personnage que je ne suis pas près d’oublier. Maxon nous montre ses doutes, ses peurs mais aussi son amour pour Ame, il est merveilleux, c’est un prince charmant, toujours un peu goujat au début du livre et puis il se révèle être un véritable romantique. Aspen, lui, est fort, charismatique, protecteur et loyale. Non mais franchement, comment choisir entre ces deux là… Pour moi c’est impossible mais je suis contente qu’ils aient tous les deux trouvé celle qui leur fallait. Maintenant je voudrais parler de Céleste, un personnage abominable dans les deux premiers tomes qui se révèlent en fait être bien différente de ce que l’on pouvait s’imaginer, il faut toujours se méfier des apparences, bon elle reste arrogante et c’est une vraie peste mais elle a su me toucher comme tous les autres personnages de cette série… Ils vont terriblement me manquer ! 

Pour ce qui est du style de l’auteure, il est juste captivant et indéniablement bon, très bon. Kiera Cass m’a touché, m’a prise au dépourvue, m’a énervé aussi, elle m’a fait ressentir tout une palette d’émotion et juste pour ça La Sélection est une série à ne pas manquer. Kiera Cass sait nous transporter, elle nous fait voyager dans son monde, elle m’a fait rêver. 

La Sélection est pour moi une histoire magique, avec des personnages attachants, différents et touchants, touchants par leur histoire mais aussi par leurs actes. C’est aussi une plume agréable et presque ensorcelante, lorsque l’on commence notre lecture, impossible de nous arrêter, l’auteure nous captive par son style et son histoire. 

Une série à lire absolument ! Ne serait-ce que pour avoir le plaisir de la découvrir!


Une Jeune Anonyme Névrosée.


La Sélection-Livre II, L'Élite de Kiera Cass


La Sélection-Livre II,
L’Élite,
Kiera Cass,
Edition Robert Laffont,
Collection R,
Sortie le 17 Avril 2013
Note : 4.5/5
Lecture Très Agréable
Un presque coup de cœur



Résumé : La Sélection de Trente-Cinq candidates s’est réduite comme peau de chagrin, et désormais l’Élite restante n’est plus composée que de six prétendantes. L’enjeu pour ces jeunes filles ? Convaincre le Prince Maxon, le Roi et la Reine ses parents, qu’elles sont les mieux à même de monter sur le trône d’Illeà, alors que les deux factions de rebelles veulent faire tomber la monarchie.
Pour America Singer, demeurer au palais est encore plus compliqué, ses sentiments envers Maxon viennent se heurter à l’amour qu’elle éprouve depuis l’enfance pour Aspen, garde royal qu’elle croise tous les jours dans les galeries, et à son sens aigu de la justice trop souvent déçu par les décisions royales…
Entre intrigues de cour, dilemmes tragiques et loyautés divisées, America navigue à vue dans la tourmente, en quête du déclic qui changera à jamais le cours de sa vie…


Mon Avis : J’avais déjà lu l’Élite lors de sa sortie en avril de l’année dernière mais je n’en gardais qu’un souvenir très flou, je me souvenais avoir aimé mais avoir été un peu déçue par certains points. Ma relecture n’a donc pas été inutile et j’ai adoré me replonger dans le monde de La Sélection.

Dans ce deuxième tome, on en apprend plus sur le royaume, sur les rebelles, sur les personnages aussi. D’un sens on a droit à plus d’action, on se pose plus de question que dans le tome un qui était essentiellement focalisé sur la sélection. Dans celui-ci la sélection et le triangle amoureux Maxon-America-Aspen est toujours au centre de l’histoire mais pas seulement, l’auteure nous fait découvrir un peu plus le monde qu’elle a créée, les règles, le rôle d’une princesse mais aussi l’envie de justice. On en apprend plus sur les rebelles qui semblent chercher quelques choses de bien précis, quelques choses qui leur permettraient enfin de faire tomber la monarchie et le système de castes. Au travers des différents exercices donnés aux candidates on apprend également un peu mieux à les connaître à savoir pourquoi elles se battent, ce qu’elles ont dans le ventre, si elles ont l’étoffe d’une princesse.

America de son côté est toujours tiraillée entre ses sentiments pour Aspen et pour Maxon et on la voit passer de l’un à l’autre. Dans l’ensemble je les ai trouvé elle et Maxon très volage. Je dis souvent que je n’ai pas de prétendant préféré pour America et c’est vrai, les deux hommes ont leurs défauts et leurs qualités mais au moins Aspen est droit et j’apprécie ça chez lui, on ne le voit pas courir après toutes les filles. Enfin du coup les relations n’avancent pas le moins du monde dans ce livre et si il n’y avait pas toutes les histoires sur les rebelles, la monarchie et l’envie de justice de la part d’America, on tournerait un peu en rond. Mais ça n’empêche que j’adore cette histoire et surtout le tournant qu’elle prend dans ce deuxième tome, on a le droit à des émotions fortes, surtout au début du livre, mais aussi à du suspense, on se pose beaucoup de questions sur le Roi, sur la monarchie, sur la suite et surtout sur la fin. Ce roman de m’a pas dévasté mais il m’a enchanté, il se lit d’une traite, on plonge dans l’histoire et on a aucune envie d’en sortir ! Elle nous entraîne et nous tient en haleine du début à la fin.

Pour ce qui est des personnages, comme je l’ai dit un peu plus haut, on en apprend un peu plus sur eux mais pour moi ils sont le point faible de ce deuxième tome. Certes America se révèle, elle prend des risques, veut faire entendre sa voix mais elle est également très indécises et volage. Maxon dit aimé America mais il va voir à droite à gauche, pourquoi ? Parce que c’est un homme et qu’il a des besoins ? Non mais c’est quoi ça ! Oui il est charmant, oui il est tendre, attendrissant et c’est un prince mais bon sang cet homme est un goujat ! Je veux bien qu’il fasse un choix réfléchis mais de là à jouer sur tous tableaux, non, je ne suis pas d’accord avec ce point de sa personnalité. Aspen, lui ne m’a pas déçue dans ce tome, il est trop peu présent à mon goût et l’auteur nous montre un peu trop son arrogance, il pense que America l’aime et est à lui mais je suis sûre qu’au fond c’est un homme sensible, courageux et diablement séduisant ! J’aurais bien du mal à faire un choix à la place de America mais je pense que Aspen est plus sérieux.

La plume de l’auteure est extrêmement fluide et agréable, je n’avais aucune envie de lâcher le livre tant je me sentais bien dans son récit. Elle m’a touché, fait sourire et m’a même coupé le souffle à un endroit. J’aime beaucoup son style parfois un peu pompeux mais c’est le roman qui veut ça, après tout, les personnages sont des personnes de haut rang. Elle donne de la personnalité à ses personnages et les rend vivants. Son histoire est captivante et pleines d’émotions, bon le triangle amoureux traîne un peu en longueur et les personnages ont montré des côtés de leur personnalité pas très appréciable mais c’est ce qui les rend tellement réelles, personne n’est parfait.

Enfin bref, je vais m’arrêter là, comme vous l’avez compris, je suis totalement fan de cette série, j’espère ne pas être déçue par le troisième et dernier tome. Evidemment, je conseille ce roman à tout le monde.

Non mais sérieusement : Jetez-vous dessus !!!!

Une Jeune Anonyme Névrosée.