samedi 29 novembre 2014

Harry Potter à L'école des Sorciers de J.K Rowling



Harry Potter à L'école des Sorciers
J.K Rowling
Gallimard Jeunesse/Folio Junior
Note: 4.95/5
Lecture Très Agréable
Coup de Coeur


Résumé: Le jour de ses onze ans, Harry Potter, un orphelin élevé par un oncle et une tante qui le détestent, voit son existence bouleversée. Un géant vient le chercher pour l'emmener à Poudlard, une école de sorcellerie ! Voler en balai, jeter des sorts, combattre les trolls : Harry se révèle un sorcier doué. Mais quel est le mystère qui l'entoure ? Et qui est l'effroyable V..., le mage dont personne n'ose prononcer le nom ?
Amitié, surprises, dangers, scènes comiques, Harry découvre ses pouvoirs et la vie à Poudlard. Le premier tome des aventures du jeune héros vous ensorcelle aussitôt !


Mon avis: Harry Potter, est-il encore nécessaire de présenter cette série ? Non, hein ? Enfin bref en cette période de prè-Noël, j'ai décidé de relire la série HP entièrement, cette série a toujours été un énorme coup de coeur pour moi et pour beaucoup, beauCOUP, BEAUCOUP d'autres lecteurs. Harry Potter a bercé ma jeunesse et mon adolescence, j'attendais la sortie des prochains tomes avec une impatience complètement folle. J'ai relu les livres tellement de fois que je ne compte plus et cette fois, j'ai décidé de vous donner mon avis.

Harry Potter à L'école de Sorciers est le premier tome de la série, un premier tome dans lequel nous découvrons Harry, un jeune garçon de onze qui a perdu ses parents et qui vit chez son oncle et sa tante, des personnes abjectes mais tellement bien décrient ! Un jour, il reçoit une lettre, une lettre qui va changer sa vie et la notre en même temps. Harry Potter va découvrir qu'il est un sorcier et pas n'importe quel sorcier, sûrement le plus célèbre du monde! En effet Harry a une histoire terrible. Celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom a essayé de le tuer lorsqu'il était qu'un enfant mais par miracle il a survécu contrairement à l’effroyable seigneur des ténèbres ! Dans ce premier tome Harry va donc découvrir un monde magique peuplé de sorciers, de créatures magiques, de hiboux, de balais volant. Il va se faire des amis et vivre des aventures extraordinaires en nous entraînant avec lui. 

J'ai adoré ce premier tome, plein de magie, de suspense, de révélations. J.K Rowling a inventé une histoire absolument génial, je suis admirative de son talent et jalouse de son imagination ! Elle nous a fait rêver, nous a donné envie de vivre dans le monde qu'elle a créé. Elle nous a permis de nous évader totalement. Ce premier tome assez légé nous fait, rire, sourire et nous touche. On est touché par l'histoire de Harry mais aussi par celle de ses amis, Ron ou même Neville Londubat. 
Ce premier tome reste un tome de découverte, on apprend en même temps que le personnage et on s'émerveille à chaque chapitre. Bon sang quelle découverte ! Quelle histoire ! Magique et magistrale ! 

Les personnages sont terriblement attachants, ils nous touchent en plein cœur, tous autant qu'ils sont. On a envie de les protéger et de les avoir comme ami. Ils sont jeunes et ça se ressent, c'est une bonne chose, J.K Rowling fait mûrir ses personnages, leur fait traverser des épreuves douloureuses mais aussi heureuses et j'ai adoré faire leur connaissance. Harry est un jeune garçon timide, perturbé mais qui se dévoile au fur et à mesure. Ron est amusant, un ami fidèle qui vient d'une famille de sorciers incroyable. Hermione quant à elle vient d'une famille de moldu (non sorcier) mais devient la meilleure élève de l'école et la meilleure amie de Harry, une amie précieuse. 

Parlons maintenant de la plume de J.K Rowling, elle est extrêmement fluide et très simple dans ce premier tome peut-être un peu trop mais n'oublions pas que c'est un livre jeunesse avant tout. Cette auteure, nous captive de bout en bout, nous fait rêver et nous touche. J'aurais par contre apprécié que J.K Rowling s'attarde un peu plus sur les cours de magie, en apprendre un peu plus et que l'histoire soit plus longue comme les tomes suivants ! Enfin bon ce premier tome reste très bon. Et Harry Potter une très belle histoire. J'ai hâte de me replonger dans la suite! 


Une Jeune Anonyme Névrosée.



La Cité des Ténèbres, Les Anges Déchus de Cassandra Clare




La Cité des Ténèbres-Tome 4/ The Mortal Instrument
Les Anges Déchus/ La cité des anges déchus
Cassandra Clare
Edition Pocket Jeunesse
Note : 3/5
Lecture Agréable


Résumé : La guerre est terminée. Clary rentre à New York pour s’entraîner à devenir Chasseur d’Ombres. Mais les tensions se ravivent avec les Créatures Obscures, des Chasseurs d’Ombres sont assassinés…Les deux camps se préparent à une nouvelle confrontation et se disputent Simon, un vampire aux nombreux pouvoirs. Ils ne reculeront devant rien. Au risque pour Clary de perdre tous ceux qu’elle aime… y compris Jace.


Mon avis : Alors que dire sur ce quatrième tome. Je dois avouer que même si je l’ai apprécié, je l’ai trouvé bien en dessous des trois premiers. Trop de longueurs, un manque d’action et l’originalité à laquelle nous étions habitués disparue. La lecture reste sympathique et agréable mais elle est loin d’être transcendante. 

Dans ce tome, Chasseur d’Ombres et Créatures Obscures sont de retour à New York, Clary de son côté apprend enfin à se défendre et a être une Chasseuse d’Ombre, ce point est resté assez superficiel, je pense que l’auteure aurait pu s’attarder un peu plus sur son entraînement mais bon Cassandra Clare en a décidé autrement. En effet, l’auteure nous offre dans son livre quatre intrigues différentes, Jace dans ce tome est revenu différent et doit affronter son côté sombre, Simon lui se retrouve pris entre deux feux et va devoir faire des choix, Clary, elle, mène une enquête seule sur des abominations. De plus des Chasseurs d’Ombres perdent la vie sur le territoire des Créatures Obscures, les accords sont donc en danger. C’était parfois un peu compliqué à suivre et on pouvait vite être perdu mais le dénouement est plutôt réussit malgré qu’il manque (d’après moi) d’originalité. Le fond de l’histoire m’a donnée une horrible impression de déjà vu et ça m’a un peu contrariée. Les Chasseurs d’Ombres, les Créatures Obscures, The Mortal Instrument était jusqu’à maintenant une histoire vraiment unique qui ne ressemblait à aucune autre mais ce tome 4 n’a pas vraiment réussi à se départager d’autre histoire sur le même thème. Enfin bon ce n’est que mon avis. Ensuite je tiens à dire que La Cité des Anges Déchus comportait beaucoup moins d’action que les tome précédents, on a donc eu le droit à quelques longueurs par moment et à un léger ennui. Mais bien sûr il y a certains points que j’ai beaucoup apprécié dans ce tome, j’ai aimé suivre Simon par exemple et en apprendre plus sur lui et les vampires en général. Et j’ai aimé que Cassandra Clare continue de nous torturer quant aux relations entre les personnages. C’est affreusement énervant mais ce ne serait pas The Mortal Instrument sans les problèmes de cœur. 

Ce qui m’amène donc aux personnages, après tout ce qu’ils ont vécu ils sont tous torturés et mal dans leur peau. On pensait qu’après le tome 3, tout s’arrangerait pour eux mais en fait non ! Au contraire ! Simon se pose des questions sur son avenir et sur sa condition. Clary apprend à être une Chasseuse d’Ombre et se pose des questions sur son couple. Jace se confronte à son passé et à son côté sombre. Cassandra Clare nous torture autant qu’elle torture ses personnages ! Et au fond on adore ça, on adore ces personnages tourmentés, on aime leur personnalité, leur façon d’être… Et ils nous font ressentir tellement de chose, colère, tristesse, peine, tendresse. J’aime tous ces personnages même si par moment ils sont un peu agaçants mais c’est aussi ce qui les rend presque humain et réels.

La plume dans ce tome 4 reste fluide, belle et simple, un peu trop par moment. Cassandra Clare nous offre une lecture agréable mais légèrement ennuyante à cause du manque d’action et de révélations. 

Donc en conclusion je dirais que ce tome est bien mais sans plus. Une bonne lecture mais qui ne nous transporte pas. Après le tome 3, j’avais un peu peur pour la suite. Le tome 4 est tout simplement un tome de transition et j’ai hâte de lire la suite pour voir si l’histoire se transforme en quelque chose d’énorme ! Je l’espère en tout cas, la fin du livre nous le laisse présager même si il faut avouer qu’on ne s’attendait pas du tout à ça ! Enfin bref je conseille tout de même ce tome qui nous amène vers quelque chose de plus grand et nous a permis de nous concentrer un peu plus sur la psychologie des personnages. 


Une Jeune Anonyme Névrosée.


Avis de mes partenaires: 

jeudi 30 octobre 2014

Glitch de Heather Anastasiu


Glitch
Heather Anastasiu
Edition Robert Laffont
Collection R
Note: 2/5 
Lecture Désagréable 


Résumé: L'amour est une arme.


Dans une société souterraine ou toute émotion a été technologiquement éradiquée, Zoe possède un don qu'elle doit à tout prix dissimuler si elle ne veut pas être pourchassée par la dictature en place. 

L'amour lui ouvrira-t-il les portes de sa prison ?

Il y a deux siècles de cela, l'humanité a payé au prix fort ses appétits démesurés lorsque le feu de mille armes nucléaires a littéralement rasé la surface de la planète. Sous terre, au sein de la Communauté, la souffrance et la guerre ne sont plus que de lointains souvenirs : des puces implantées dans le cerveau de ses membres ont permis d'éradiquer enfin toutes ces émotions qui ont bien failli mener les hommes à leur perte.
Lorsque la puce de Zoe, une adolescente technologiquement modifiée, commence à glitcher (bugger), des vagues de sentiments, de pensées personnelles et même une étrange sensation d'identité menacent de la submerger. Zoe le sait, toute anomalie doit être immédiatement signalée à ses Supérieurs et réparée, mais la jeune fille possède un noir secret qui la mènerait à une désactivation définitive si jamais elle se faisait attraper : ses glitches ont éveillé en elle d'incontrôlables pouvoirs télékinésiques...
Sa liberté nouvellement acquise va toutefois lui donner des ailes et, tandis que Zoe lutte pour apprivoiser ce talent dévastateur tout en restant cachée, elle va rencontrer d'autres jeunes Glitchers : Max le métamorphe et Adrien, qui a des visions du futur. Ensemble, ils vont devoir trouver un moyen de se libérer de l'omniprésente Communauté et de rejoindre la Résistance à la surface, sous peine d'être désactivés, voire pire...


Mon Avis: Glitch, un livre que j'ai sorti de ma PAL à l'occasion d'une nouvelle LC avec Santi. Glitch est une lecture décevante ! Des personnages immatures, des rebondissements futiles et trop soudains et de nombreuses incohérences ! Voilà ce que je pourrais dire pour résumer mon avis. Mais bon je vais développer un peu tout ça! 

Je ne vais pas vous faire un résumé de l'histoire car vu le résumé de la Collection R, je pense que c'est inutile. La première fois que j'ai entendu parlé de ce livre je me suis dis, ouais pourquoi pas mais j'avais un mauvais pressentiment. L'histoire de base est originale, les idées de l'auteure assez bien développer mais tout est très mal exploité. J'ai bien aimé l'histoire sous terre, la technologie très avancée, l'idée des glitch mais c'est un peu dommage que tout commence d'un coup et qu'on n'ait pas vraiment le temps de comprendre le nouveau monde que nous décrit H.Anastasiu, tout va très vite, beaucoup trop vite ! Du coup j'ai trouvé de nombreuses incohérences. Les rebondissements sont nombreux également mais pas du tout surprenants, je les voyais venir à des kilomètres ! Donc l'histoire de base, les glitcher, les pouvoirs, la résistance, tout ça étaient de bonnes idées de départ mais malheureusement ce roman est loin d'être captivant, éblouissant et génial ! Il est plutôt complètement fouillis, peu crédible et énervant.

Pour ce qui est des personnages, alors là ! Je les ai trouvés immatures et parfois à la limite de la bêtise ! Je ne me suis pas du tout attachée à eux, bien au contraire, ils m'ont juste agacée, ils sont puérils, ils ne réfléchissent pas vraiment et ne voient pas plus loin que le bout de leur nez ! Enfin bref pour moi les personnages sont le gros point négatif de cette histoire, avec les relations. Des relations amoureuses soudaines, qui du coup n'ont pas vraiment de sens. Je veux bien croire au coup de foudre mais il ne faut pas exagérer ! 

Pour finir le style de l'auteure, je n'ai pas accroché à cette plume, trop immature à mon goût. Les dialogues sont loin d'être profonds et percutants et on a parfois vraiment du mal à suivre le fil conducteur de l'histoire, l'auteure s'est éparpillée dans ses rebondissements, ses explications et a laissé les histoires d'amour prendre trop le dessus sur le côté captivant de son histoire, c'est-à-dire la technologie, le gouvernement totalitaire, la résistance etc... Et c'est vraiment dommage.

Ce roman est une déception, je ne le conseille pas particulièrement même si je pense qu'il peut plaire à certains. 


Une Jeune Anonyme Névrosée. 


Avis de mes partenaires

Santi 1/5



P.S: Pourquoi j'ai mit 2/5? Parce que ça me faisait mal de mettre moins et puis l'histoire de base est originale....


jeudi 16 octobre 2014

Ma famille normale contre les zombies de Vincent Villeminot et Yann Autret


(Désolée pour la piètre qualité de l'image, dès que la couverture finale sort, je change!)

Ma famille normale contre les zombies
Viencent Villeminot
Yann Autret (Illustrateur)
Sortie le 2 janvier 2015
Edition Nathan
Note: 4/5
Lecture Agréable



Résumé: Je m'appelle Madoloup, et je suis une fille normale. Alors je n'avais pas prévu de me casser le coude le jour de mon arrivée en vacances. Mais ce n'est pas là que les choses ont vraiment dérapé. Non. C'est plutôt quand les goélands sont devenus fous. Qu'ils se sont mis à attaquer les gens. Qu'ils ont contaminé ma petite sœur. Qu'on a appris qu'il s'agissait d'une épidémie de Virus Zombie. Que mon père a décapité Papy. Et qu'on s'est retrouvés assiégés par dix mille morts-vivants qui voulaient rentrer par les toilettes...


Mon avis: Ce petit roman illustré de quelques pages est énorme, oui il est juste énorme. Un mélange parfait entre humour et horreur.

L'histoire est originale, complètement loufoque et décalée et j'ai adoré ça. Je me suis amusée durant toute ma lecture ! Le récit raconte l'histoire de Madoloup et de sa famille, une famille qui va se retrouver confronter à un virus zombie qui se propage par le biais des goélands. Vincent Villeminot utilise tous les clichés sur les histoires de zombies et tourne le tout complètement en dérision, l'histoire, les personnages, surtout les personnages. 
L'histoire est drôle, pleine d'humour et malgré le côté très décalé, elle est captivante. L'auteur a utilisé ses anciens romans et des points de sa propre vie pour écrire son livre et ça rajoute à l'histoire un côté réaliste. V.Villeminot a su mélanger vie quotidienne, humour et horreur et c'est tellement bien fait qu'on tombe sous le charme ! De plus les illustrations fait par Yann Autret ajoute un petit plus au roman, elles nous permettent d'imaginer plus clairement ce qui arrive aux personnages et de plonger encore plus dans l'histoire, je trouve ça juste dommage de ne pas avoir pu voir toutes les illustrations mais bon, je n'ai eu que la version non corrigée et je pense que la version finale rendra vraiment très bien et pourra peut-être pousser certains jeunes à lire.

Les personnages tout comme l'histoire sont extrêmement loufoques mais on s'attache vraiment à eux, ils nous amusent et leur personnalité complètement décalée et insensée fait qu'on les apprécies vraiment. Madoloup, notre narratrice musicienne, le grand frère geek, le père boudeur fait à l'image de l'auteur, la mère qui au fond est la plus normale de cette histoire et bien sûr les deux petites sœurs, l'une qui ne parle qu'en citation et l'autre toute mignonne qui le devient beaucoup moins par la suite. Vincent Villeminot encore une fois a exagéré certains points de personnalités qu'on peut trouver en chacun de nous et c'est ce qui nous fait rire tout en nous faisant prendre conscience que au fond, on est pas si loin de la réalité.

Je vais finir par la plume de l'auteur, comme d'habitude, elle m'a emportée, elle peut parfois paraître un peu particulière et vulgaire mais moi elle me plaît, elle est simple, sans fioriture et dans ce roman précis, elle est jeunesse et adulte à la fois, l'auteur utilise le langage courant de tout jeune et de tant à autres des mots compliqués qui pousseront les jeunes de treize ans à faire quelques recherches et ce n'est pas une mauvaise chose. Vincent Villeminot a eu une plume captivante et amusante dans ce roman et je le remercie de m'avoir fait passer un si bon moment.

Bon voilà, je recommande ce roman illustré amusant qui allie horreur et réalisme. Ma famille normal contre les zombies c'est une histoire hilarante et horrifiante voir décapitante.  

Une Jeune Anonyme Névrosée


Merci à Lire-en-Live et au édition Nathan pour ce partenariat! 



Time Riders, Tome VIII, La prophétie Maya de Alex Scarrow


Time Riders
Tome VIII
La prophétie Maya
Alex Scarrow
Sortie 9 octobre 2014
Edition Nathan
Note: 3.5/5
Lecture Agréable


Résumé:  Liam O'connor
aurait dû mourir en mer en 1912.
Maddy Carter
aurait dû mourir en avion en 2010.
Sal Vikram
aurait dû mourir dans un incendie en 2026.
Mais à la dernière seconde, une mystérieuse agence
les a sauvés pour les recruter.
Désormais, ils sont des Time Riders.
Leur mission : empêcher que les voyages dans le temps
ne modifient le passé... et ne détruisent le monde.

En se lançant à la poursuite d'une tribu maya oubliée, au cœur de la
jungle du Nicaragua, les Time Riders découvrent un passage entre passé et futur.
Sur le point de résoudre le mystère Pandore, seront-ils tous prêts à affronter la vérité ?


Mon avis: Lorsque j'ai reçu cet avant dernier tome, j'ai ressenti une certaine appréhension. Qu'est-ce qu'Alex Scarrow à bien pu nous concocter ? Je suis les aventures des Time Riders depuis le début et j'ai très peur d'arriver à la fin et d'être déçue. Mais ce tome ne m'a pas déçue, il compte des points négatifs et des positifs bien évidemment mais comme toujours, j'ai été emportée par l'histoire de Maddy, Sal, Liam et leurs amis.

Pour l'histoire, au début lorsque j'ai vu que ce tome allait traiter de la prophétie maya, je me suis dit, quoi ? Encore ! Oui ces derniers temps j'ai lu pas mal de romans qui s'y rapportait et ça commençait un peu à me "gaver" mais A.Scarrow a su créer quelque chose de nouveau en accord avec son histoire et ça m'a beaucoup plu. Bon je ne dirais pas que tout ma plu car j'ai eu un peu de mal à entrer dans le premier quart du livre, dans lequel j'ai trouvé quelques longueurs. L'intrigue était là mais avait un peu de mal à se développer mais ça s'arrange pas la suite et on se retrouve pris dans un sorte de tornade, remplie d'action, de rebondissements et d'horreur ! Car oui cet avant dernier tome à quelque chose d'horrible et de terrifiant. On est plongé tantôt dans le Londres Victorien, tantôt dans la jungle du Nicaragua, dangereuse, grouillant de Contras et tantôt dans la cité maya dans laquelle se cache un terrible secret. 
Comme le dit le résumé, nous nous rapprochons de la vérité et cette vérité fait peur ! Elle est inquiétante, angoissante et Alex Scarrow parvient parfaitement à nous faire trembler tout en nous donnant envie d'en savoir toujours plus! 
Donc pour finir, je dirais que j'ai beaucoup apprécié cette histoire qui commence à devenir bien étrange et complexe, j'ai hâte d'avoir le fin mot de tout ce bazar! 

Pour ce qui est des personnages, je les ai trouvés vraiment très perturbés dans ce tome, ils se posent beaucoup de questions et ne sont pas forcément d'accord sur la marche à suivre. Maddy est obsédée par la vérité et est prête à tout pour la découvrir. Liam de son côté suit le mouvement, tout simplement et j'aurais aimé qu'il s'impose un peu plus. Ensuite Sal, hmm pauvre Sal, elle m'a un peu agacée, elle est jalouse, capricieuse et je l'ai trouvée un peu "bête", je comprends parfaitement qu'elle en ait marre de cette vie de Time Riders, qu'elle se sente seule, abandonnée mais elle m'a énervée, j'ai eu l'impression qu'elle se mettait trop en position de victime. 
Ensuite pour ce qui est de Bob et Becks ils sont malheureusement beaucoup moins présents depuis quelque tome et leur façon d'être un peu étrange m'a manquée dans celui-ci. 
On rencontre également d'autres personnages, qu'on avait déjà rencontré ou non, certains sont utiles à l'histoire d'autres beaucoup moins, j'ai beaucoup apprécié Adam et la relation qu'il a avec Maddy et qui apporte une belle nouveauté au roman. 
Alex Scarrow a su développer la psychologie de ses personnages doucement et à les rendre très attachants, je n'ai pas hâte de les quitter ! 

Enfin pour finir, j'aime toujours autant le style de l'auteur qui peut parfois paraître un peu particulier mais qui comporte de nombreux détails qui nous permettent de bien entrer dans l'histoire. Par le biais de ses histoires, on apprend beaucoup de choses, on s'attache à ses personnages pas toujours très touchants mais qui ont finit par nous plaire. Et on passe par tellement d'émotions qu'on ne les compte plus. J'aime beaucoup cette série, qui à un côté terrifiant et géniale en même temps.

Time Riders c'est une dose d'action, de révélations, de rebondissements, d'amitiés, de courage, d'humour et d'angoisses qui se marient à la perfection !

Une Jeune Anonyme Névrosée

Merci au Edition Nathan et plus particulièrement à Samia Chauvin pour ce partenariat.


Coeur Sucré de Cathy Cassidy



Coeur Sucré
Cathy Cassidy
Sortie Mars 2015
Edition Nathan
Note: 4/5
Lecture Très Agréable


Résumé:   L'étoile de la Saint-Valentin.
L'anniversaire de Summer et la Saint-Valentin (qui tombent le même jour) approchent à grands pas. Tommy est bien décidé à offrir quelque chose de spécial à Summer, quelque chose qui lui montre combien il tient à elle et surtout... qui lui redonne goût à la danse et à la vie.

Pas de deux.
C'est la rentrée et Jodie, la meilleure amie de Summer, va intégrer la Rochelle Academy, l'une des meilleures écoles de danse d'Europe ! Elle devrait être aux anges. Mais la peur et la culpabilité la submergent : si Summer n'avait pas été malade, c'est elle qui serait rentrée à la Rochelle Academy. Jodie n'est que sa remplaçante, un second choix. Comment pourrait-elle être à la hauteur ?


Mon Avis: Lorsque j'ai reçu Cœur Sucré, j'ai été surprise, je ne m'attendais pas à un autre tome bonus mais j'étais hyper contente! Les filles au chocolat, est une série mignonne et touchante, j'étais heureuse de pouvoir me replonger, (une dernière fois?) dedans! 

Cœur Sucré est séparé en deux parties, et les deux m'ont beaucoup plu, comme toujours Cathy Cassidy nous transporte dans son histoire, elle nous fait réfléchir et nous atteint en plein coeur. Car oui ces deux petites histoires m'ont bouleversé, je me suis reconnue en Jodie dans Pas de deux et j'ai été énormément émue par L'étoile de la Saint-Valentin.

Dans L'étoile de la Saint-Valentin, nous suivons Tommy qui veut préparer la plus belle des surprises pour l'anniversaire de Summer, qui tombe comme par hasard le jour de la Saint-Valentin et il va se surpasser. Je crois que de tous les tomes des filles au chocolat, cette histoire est celle qui m'a le plus émue, elle m'a fait monter les larmes aux yeux, elle parle de rêve, d'espoir, d'envie d'y croire, de vivre, de générosité. J'ai adoré et j'ai été très touchée. Cathy Cassidy m'a bouleversé. 

Dans Pas de deux, nous suivons Jodie, la meilleure amie de Summer à la Rochelle Acadamy, on apprend à la connaître et on découvre une jeune fille mal dans sa peau, qui manque cruellement de confiance en elle, elle ne se sent pas à la hauteur, à l'impression de n'être qu'un second choix, elle culpabilise... Au début, j'étais un peu agacée par son personnage et puis je me suis rendue compte que c'était parce que je m'identifiais énormément à elle. Cathy Cassisy, a su créer un personnage qui nous ressemble, réaliste, très humain et je l'ai beaucoup apprécié. J'avais envie qu'elle réussisse, qu'elle se lâche et qu'elle réalise son rêve, pour elle et pas seulement pour Summer. 

Comme à chaque fois, Cathy Cassidy, nous parle d'espoir, de rêve, de peur. Ses personnages sont attachants et terriblement touchant. Son écriture est très simple, parfois un peu trop pour moi mais ses histoires peuvent plaire à tout le monde, aux plus jeunes comme aux plus vieux. 
Enfin bref, j'ai adoré ce petit tome, très court, qui se lit extrêmement vite et je le recommande! 
Et sinon, j'aime toujours autant les couvertures de cette série, fraîche et très jolie, elles sont à croquer!


Une Jeune Anonyme Névrosée

Je remercie l'équipe Lire-en-Live et Nathan pour cet envoi.




mercredi 1 octobre 2014

La Cité des Ténèbres, Le Miroir Mortel de Cassandra Clare





La Cité des Ténèbres,
Tome 3
Le Miroir Mortel
The Mortal Instruments, La cité de verre
Cassandra Clare
Edition Pocket Jeunesse
Sortie en 2010
Note: 4.25/5
Lecure Agréable



Résumé: La lutte entre le bien et le mal se poursuit. Valentin rassemble son armée pour éradiquer la lignée des Chasseurs d'Ombres. Clary se rend dans la Cité de Verre afin de sauver sa mère et découvrir son passé. S'introduire dans la Cité sans l'autorisation de l'Enclave n'est pas sans danger...
Au cours de sa quête, Clary rencontre Sébastien, un garçon énigmatique. Avec lui, elle comprend que le seul moyen d'arrêter la fureur de Valentin est de former une alliance entre Chasseurs d'Ombres et Créatures Obscures. Comment conclure une telle union ? Clary saura-t-elle maîtriser ses nouveaux pouvoirs à temps pour cet ultime affrontement ?




Mon Avis: Ce troisième tome de The Mortal Instruments a fait l'objet de ma deuxième lecture commune avec Words-On-Fire. Comme les précédents tomes et même le suivant, je l'avais déjà lu et n'en gardais que peu de souvenir, enfin à part la fin qui encore une fois a été assez explosive!

Dans ce troisième tome, la vie continue pour les chasseurs d'ombres et les créatures obscures. Clary souhaite sauver sa mère à tout prix et pour ça, elle se rend dans la cité de verre. Jace est plus torturé que jamais et Simon se retrouve confronté à sa nouvelle condition. Les projets de Valentin continuent également, il est bien décidé à prendre la tête d'une nouvelle enclave qu'il aura lui même crée. Assoiffé de pouvoir, il est prêt à tout pour avoir ce qu'il désire! Pour l'arrêter qu'une solution, une alliance.

Enfin bref, voilà pour le petit résumé de l'histoire mais sinon j'ai beaucoup apprécié ce tome et surtout un point! On quitte enfin New York et on découvre Allicante, la Cité de Verre. En effet, toute l'intrigue se passe là bas et j'ai adoré découvrir cette ville qui m'a semblé merveilleuse et majestueuse sous la plume de Cassandra Clare. La première partie du livre est essentiellement consacré à cette découverte et ça aurait pu être ennuyant mais non! Ce semblant d’accalmie est vraiment appréciable et attrayant mais bien évidemment il ne faut pas se fier aux apparences, passé la première partie, C.Clare ne nous laisse pas le temps de respirer, les scènes d'actions , les révélations s'enchaînent et nous laisse pantois. 

Cassandra Clare a su allier émotion, suspens et action explosive!

Pour ce qui est des personnages, beaucoup d'entre eux ont évolués. Jace reste torturé mais on découvre de plus en plus sa grande sensibilité et même si je dois avouer que parfois, il m'agace, je l'apprécie. Jace et Clary ont nous donne un peu l'impression que le monde entier tourne autour d'eux et personnellement ça me dérange. Sinon Clary est mieux dans ce tome, moins effacée, elle se réveille et se révèle, elle nous remontre son fort caractère et ça fait du bien! Simon de son côté s'est renfermé sur lui même mais il est aussi devenu plus mature, il reste mon personnage préféré!
Bon après j'en veux énormément a l'auteure pour ce qu'elle a fait subir à ses personnages et pour ce qu'elle nous a fait subir! Elle leur déchire le coeur et nous chamboule en nous faisant voir de toutes les couleurs.
Enfin, j'ai envie de dire que les personnages du mauvais côtés, je les ai vu venir à des kilomètres, je les ai trouvé immédiatement louches et je trouve ça un peu dommage, j'aurais aimé être un peu plus surprise.

Le Miroir Mortel ou La Cité de Verre est une lecture vraiment plaisante, on passe par toutes sortes d'émotions, bonnes et mauvaises. J'adore toujours autant le monde qu'à crée C.Clare et j'ai a-do-ré découvrir Allicante, ça a apporté de la fraîcheur à ce troisième tome. Le suspens n'est pas très présent mais on ne s'ennuie pas une seconde.
C.Clare de sa plume simple et agréable nous touche et nous emporte, oui, elle nous entraîne dans son monde, un monde incroyable et parfois terrifiant.

J'aime beaucoup cette série et je suis vraiment heureuse de l'avoir découverte.
Je la recommande à tous les fan de fantastiques!



Une Jeune Anonyme Névrosée.



Avis partenaire

Santi (5/5)




Nouvelle couverture:





Love Letters to the Dead de Ava Dellaira



Love Letters to the Dead
Ava Dellaira
Sortie en 2014
Edition Michel Lafon
Note : 4.5/5
Lecture Très Agréable


Résumé : Tout a commencé par une lettre. Une simple rédaction demandée par un prof : écrire à un disparu. Laurel a choisi Kurt Cobain, parce que sa grande sœur May l’adorait. Et qu’il est mort jeune, comme May. Si elle ne rend jamais son devoir, très vite, le carnet de Laurel se remplit de lettres à Amy Winehouse, Heath Ledger… À ces confidents inattendus, elle raconte sa première année de lycée, sa famille décomposée, ses nouveaux amis, son premier amour. Mais avant d’écrire à la seule disparue qui lui tient vraiment à cœur, Laurel devra se confronter au secret qui la tourmente, et faire face à ce qui s’est vraiment passé la nuit où May est décédée.



Mon avis : Love Letters to the Dead est une lecture bouleversante et magique qui nous prend aux tripes. Certes ce livre n’est pas parfait mais il ne nous laisse pas indifférent, il nous fait réfléchir sur la mort et le sens de la vie.

Love Letters to the Dead est un récit épistolaire, en effet lorsque le professeur d’anglais de Laurel leur demande d’écrire une lettre à un disparut, elle remplit un cahier entier de lettres destinées à des stars décédés, Kurt Cobain, Judy Garland, Janis Joplin et pleins d’autres. Dans ces lettres, elle nous raconte son histoire, ses doutes, ses peines, ses amours et surtout elle nous parle de May, sa grande sœur qu’elle idolâtrait. On pénètre dans le monde qu’Ava Dellaira nous offre et on est touché en plein cœur par cette histoire absolument magnifique. Je tournais les pages la gorge nouée, il m’était impossible de parler ou de lâcher ce livre tant il m’a chamboulé et captivé.

Concernant les personnages, ils sont assez nombreux et dans l’ensemble, ils apportent tous un petit quelques choses à l’histoire et à la vie de Laurel. Je ne crois pas qu’il y en ait un seul dans ses proches que je n’as ai pas aimé. Les personnages dont j’ai vraiment envie de vous parler sont bien évidemment, Laurel mais aussi Sky et May car même si cette dernière n’est plus, elle est très présente.
Je vais commencer par Laurel car c’est le personnage principal et puis ce sont ces lettres que nous lisons. Laurel est un personnage brisé et terriblement attachant qui au fil de ses lettres va évacuer les problèmes qui la tourmentent et se reconstruire, oui elle va se reconstruire et pardonner. Je l’ai adoré et n’avais qu’une envie, la protéger.
Sky n’est pas le plus présent dans ce livre mais je l’ai beaucoup aimé, il a ses secrets et ses peurs et ne les cache pas, c’est un personnage fort et touchant.
Et enfin j’avais envie de vous parler de May, la grande sœur merveilleuse que Laurel idolâtre et aime de tout son cœur, elle la croit parfaite et nous amène à le penser sauf que May n’est pas parfaite, c’est une jeune fille en colère qui a l’impression de porter sa famille sur ses frêles épaules et qui s’est perdue en chemin, qui a fait des erreurs.
Tous ces personnages ont quelque chose de vraie, d’humain, de réel, ils sont juste extraordinaires.

La plume de l’auteure est très belle, les mots, les phrases, les citations et les poèmes qu’elle utilise ne font que nous plonger un peu plus dans l’histoire. Laurel a 15 ans et on le sent ce qui est une bonne chose, Ava Dellaira n’en fait ni trop ni pas assez. Son style est subtil et poignant.

Si je devais citer un point faire, je dirais que l’auteure a parfois trop survoler certains points de l’histoire, j’aurais aimé avoir plus de détails, en savoir plus et je me pose encore beaucoup de questions mais bon ce n’est que mon avis, je pense et sais que d’autres ont été satisfait en tout point.

Bon voilà, je vais m’arrêter ici, je recommande ce livre. Rien n’est parfait dedans, beaucoup de choses tournent mal et pourtant, ce sont toutes les imperfections de la vie qui y sont décrites à la perfection qui rendent ce roman si beau.


Une Jeune Anonyme Névrosée.


aux Délices des anges de Cathy Cassidy




Aux délices des anges
Cathy Cassidy
Sortie le 6 Novembre 2014
Edition Nathan
Note : 3.95/5
Lecture Agréable



Résumé : Je m'appelle : Anya
Mon âge : 13 ans
Je suis : tout juste arrivée de Pologne
Mon style : vieil uniforme acheté d'occasion
Je rêve : de commencer une vie géniale en Angleterre
Mon problème : rien ne se passe comme prévu, ni la vie en Angleterre, ni ma relation avec Dan, ce garçon rebelle pour qui je craque malgré moi...



Mon avis : Après Les filles au chocolat, Cathy Cassidy est de retour avec un nouveau roman qui ne m’a pas déçu, bien au contraire. Aux délices des anges est une très belle histoire qui mérite d’être lu.
Dans ce nouveau roman, C.Cassidy nous raconte l’histoire de Anya, 13 ans et de sa famille. Polonais, ils ont pris la décision de partir pour l’Angleterre et de réaliser leur « rêve anglais ». Sauf que rien ne va se passer comme prévu, les ennuies vont s’enchaîner et Anya va s’enticher du garçon "rebelle". Que faire lorsque tout va mal à part attendre un miracle de noël ?
Pourquoi cette histoire est belle ? Eh bien, encore une fois, C.Cassidy s’attaque à des sujets compliqués et connus, l’immigration, la difficulté du travail, les séparations et les relations entre les adolescents. Son récit est plein de justesse, réaliste dans l’ensemble et en même temps il nous fait un peu rêver et ça, c’est génial.

J’ai pris beaucoup de plaisir à découvrir quelques traditions polonaises et surtout je me suis attachée à Anya, une jeune fille apeurée mais courageuse avec qu’une envie réaliser son rêve et celui de sa famille.
Les personnages de ce roman sont bons et généreux, je les ai presque tous trouvé merveilleux. Dan, le garçon "rebelle" et blessé mais qui a surtout un bon fond, Francky, l’amie fidèle et Kurt, l’original. Ils sont tous adorables, bon ils sont assez jeunes et pour ça il m’a été difficile de m’identifier à eux mais ils m’ont fait sourire et touché.

Cathy Cassidy de sa plume fluide, abordable et agréable nous offre encore une fois une très belle histoire qui nous fait réfléchis et nous émeut.
Les jeunes devraient vraiment lire ses romans, C.Cassidy mélange à la perfection sujet difficile, rêve et amour de jeunesse.




Une Jeune Anonyme Névrosée.


Je remercie Lire-en-Livre et les éditions Nathan pour cet envoie!



jeudi 18 septembre 2014

Qui es-tu Alaska? de John Green


Qui es-tu Alaska?
John Green
Sortie en 2007
Edition Gallimard Jeunesse
Collection Scripto
Note: 4/5
Lecture Très Agréable


Résumé:  Miles Halter a seize ans mais n'a pas l'impression d'avoir vécu. Assoiffé d'expériences, il quitte le cocon familial pour le campus universitaire : ce sera le lieu de tous les possibles, de toutes les premières fois. Et de sa rencontre avec Alaska. La troublante, l'insaisissable Alaska Young, insoumise et fascinante. Amitiés fortes, amour, transgression, quête de sens : un roman qui fait rire, et fondre en larmes l'instant d'après...


Mon avis:  John Green est un artiste, il manie aussi bien les mots que d'autres le pinceau ou la guitare. Encore une fois, il m'a conquis, j'aime ses romans, c'est un fait incontestable.

Qui es-tu Alaska? C'est l'histoire de Miles Halter dit Le Gros, un jeune homme qui n'a rien de particulier, sa vie avant son arrvé à Culver Creek était une sorte de non-événement comme le dit le résumé, il ne faisait rien et n'avait pas vraiment d'amis. Le pensionnant va tout changer, le lieu ou personne ne saura rien de lui, un lieu ou il pourra faire et devenir qui il veut. Il va devenir ami avec son colocataire et rencontrer la belle et mystérieuse Alaska. A leur contact Miles devient Le Gros, un adolescent comme les autres qui aime les blagues, se croit invincible et ne cherche que la liberté, des expériences et l'amour.
Miles est partie en quête de son Grand Peut-être et nous entraîne avec lui.
Le roman est séparé en deux parties Avant et Après, je ne dirais pas de quoi parle exactement ces deux parties mais John Green nous fait passer du rire à une sensation d'oppression terrible en seulement une page.
Encore une fois, cette histoire nous amuse et nous émeut à la fois. 

Je ne me suis pas sentie particulièrement proche des personnages car ils sont vraiment éloignés de mon caractère mais le talent d'écriture de John Green a fait que malgré ça, ils m'ont touché. Ce sont des personnages forts et brisés qui ne cherchent qu'une chose vivre. Ils ont une soif de vivre énorme et profite à fond de leur jeunesse en se croyant invincible. Miles est timide au début puis il se dévoile, grandit et change au fil des pages. Le Colonel a eu une enfance difficile et on sent qu'il veut prendre sa revanche sur la vie et avancer. Et Alaska, la magnifique et mystérieuse Alaska a tout pour plaire mais au fond d'elle se cache une lourde souffrance. Tous ces personnages sont attendrissants et nous font rire et pleurer la seconde d'après.

Pour finir, je vais parler de la plume de l'auteur qui pour moi est juste, belle, envoûtante. John Green sait nous emporter et retranscrire les émotions à la perfection. J'aime le style de John Green, amusant et émouvant. J'aime ses histoires particulièrement touchante. J'aime cet auteur, tout simplement.

Qui es-tu Alaska ? est un livre sur et pour les adolescents!

Une Jeune Anonyme Névrosée


Les fausses bonnes questions de Lemony Snicket 2


Les fausses bonnes questions
de Lemony Snicket
Tome 2-Quand l'avez-vous vue pour la dernière fois?
Sortie le 16 Octobre 2014
Note: 2/5
Lecture Moyenne

Résumé: La suite des aventures de Lemony Snicket, 13 ans et détective stagiaire !

Où l’on retrouve la ville fantomatique de Salencres-sur-Mer (toujours sans mer en vue) et le jeune Lemony Snicket, flanqué de son mentor S. Theodora Markson (l’humeur et les cheveux en pétard). Tous deux sont appelés à enquêter sur une disparition inquiétante : celle de Cleo Knight, seize ans, unique héritière de la firme Ink Inc. Theodora conclut à une fugue, mais son apprenti a des doutes.


Mon avis: Je pense que mon avis sur ce deuxième tome va être assez court et totalement paradoxal. Lors de ma lecture du tome 1, je m'étais dit que cette série était trop déjantée pour moi, c'est toujours le cas mais c'est aussi ce qui fait son charme et je m'en suis rendue compte avec ce tome qui est resté un peu trop simple et gentillet.

La ville de Salencres-sur-Mer est toujours là et ses habitants complètement loufoques également. Dans ce tome 2, Lemony Snicket et S.Theodora Markson vont se retrouver sur une nouvelle enquête, la disparition d'une fille de bonne famille, Chloe Knight. Alors que S.Theodora va vite classer l'affaire, Lemony Snicket va continuer à mener sa propre enquête, une enquête qui va dans la continuité de la première. Encore une fois, Lemony va se retrouver confronter à des questions plus folles les unes que les autres et à des questions aussi peu clairs. Le problème avec ce tome c'est qu'au fond cette enquête n'a pas l'originalité de la première et on se laisse vite distraire par autre chose tant l'histoire manque de suspens. Sur ces points, le premier tome était plus intéressant, je reprochais l'originalité excessive de l'auteur et pourtant j'ai trouvé que cette originalité manquait énormément dans ce deuxième tome.
L'histoire n'est pas inintéressante mais malheureusement, elle est loin de nous emporter. 

Pour ce qui est des personnages, dans l'ensemble, ils restent égaux à eux même, surtout s.Theodora qu'on croise malheureusement peu. On s'habitue à ces personnages déjantés et on finit même par en trouver certains attachants, comme Moxie la journaliste et même Lemony. On en apprend un peu plus sur sa vie, sa famille, ses sentiments et ce n'est pas une mauvaise chose. Je commence vraiment à bien apprécier ces personnages.

La plume de l'auteur est parfois complexe  mais reste fluide. Enfin complexe n'est peut-être pas le bon mot, elle est original comme son histoire et c'est plutôt agréable.

Donc en conclusion, ce deuxième tome de Les fausses bonnes questions de Lemony Snicket n'est pas une grande lecture mais en prenant l'histoire au seconde degré et son temps entre les chapitres, on peut dire que c'est une lecture sympathique, pas extraordinaire et moins original que son prédécesseur mais ça reste une lecture détente.

Une Jeune Anonyme Névrosée




mardi 9 septembre 2014

Four/Divergente raconté par Quatre de Veronica Roth


Four/Divergente raconté par Quatre
Veronica Roth
International Edition/ Edition Nathan
Sortie VO 8 Juillet 2014/VF Avril 2015
Lu en VO
Note: 4.95/5
Lecture Exceptionnelle


Résumé:  Nous sommes quelques années avant que Tris ne vienne bouleverser le système des factions. Lors de la cérémonie du Choix, un jeune Altruiste se dresse contre sa famille et choisit de quitter sa faction pour rejoindre celle des Audacieux. Il abandonne son prénom, Tobias, et devient Quatre. Une nouvelle vie s’offre à lui, faite de liberté, mais aussi de dangers. Car ce qu’il découvre chez les Audacieux est propre à mettre en péril son avenir, et celui de la ville tout entière.
Deux ans plus tard, Quatre est en charge de l’initiation des novices. La première à relever le défi, la première à se jeter dans le vide, est une jeune Altruiste ; elle se prénomme Tris et pourrait bien être celle qui va changer sa vie…



Mon avis: Four est un recueil de nouvelles et de scènes exclusives ayant pour personnage principal, Four. Eh bien, j'ai été totalement séduites par ce recueil et par Four, enfin il m'avait déjà charmée mais ces bonus n'ont fait que confirmer mon addiction à cette série et ses personnages.
Bon ma chronique va être un peu différente de d'habitude, je vais vous parler un peu de chaque nouvelles puis vous donner un avis globale sur le livre.

The Transfert

Dans The Transfert, nous suivons tout d'abord Tobias Eaton, un jeune homme apeuré par son père et qui s'approche de la cérémonie du choix. Entre le test, la peur mai aussi le courage et enfin le choix, Veronica Roth ne nous laisse pas le temps de respirer. A mesure que nous tournons les pages, Tobias s'affirme, son choix le libère mais sait-il vraiment dans quoi il s'est engagé ?  
J'ai beaucoup aimé cette nouvelle, découvrir Tobias avant les Audacieux nous permet d'en savoir encore plus sur lui et c'est vraiment positif! 

The Initiate

Dans cette deuxième nouvelle, nous suivons toujours Tobias qui petit à petit devient Four, un jeune homme encore effrayé et indécis mais qui va s'affirmer et devenir un homme par le biais de son initiation. La faction des Audacieux n'est pas la plus douce mais elle va lui apprendre à être fort et a reprendre confiance.
J'ai bien aimé cette nouvelle mais je dois dire que c'est celle qui m'a le mois plu, je l'ai presque trouvé bâclé, je comprends que Veronica Roth n'est pas forcément envie de tout nous réexpliquer mais d'après moi, c'était nécessaire. 

The Traitor & The Exclusive Scenes 

Dans cette dernière partie du livre, nous retrouvons ce que nous connaissons, Tris, son initiation mais cette fois, nous avons le point de vu de Four. On va le suivre dans ses doutes, ses sentiments grandissants pour Tris, on va le voir mûrir et faire des recherches alors qu'il sent que le monde change et encore une fois il va devoir choisir, choisir qu trahir. 
J'ai adoré cette partie, j'ai adoré avoir le point de vu de Four, ça apporte vraiment quelques choses à la série entière et j'ai trouvé ça génial.

Conclusion

Globalement j'ai été séduite par ces nouvelles et par les scènes exclusives. J'ai adoré pouvoir entrer dans la tête de Four, Veronica Roth nous permet d'en apprendre plus sur lui et on découvre ou redécouvre un personnage fort et sensible à la fois, un personnage qui peut être tendre et cruel, un personnage qui a ses peurs, ses doutes, un personnage terriblement humain. Four a dû faire des choix, des choix qui l'ont conduit là ou nous savons et personnellement je ne regrette pas ce qu'il a pu faire ou dire car même si il m'a agacé dans Allegiant, c'est un personnage touchant dont on se sent proche.
Sinon en plus d'avoir son point de vu, le livre Fous nous permet de faire plus connaissance avec d'autres personnages, Amar ou encore Zeke et je les ai beaucoup  apprécié même si Four reste un personnage solitaire et torturé, c'était vraiment super de rencontrer ses amis. 
Donc dans l'ensemble toutes les nouvelles m'ont plu mais j'ai été un peu déçu par The Initiate que j'ai trouvé légèrement rapide, comme si V.Roth ne ressentait pas le besoin de nous réexpliquer une seconde fois les simulations et la divergence. Mais j'ai particulièrement aimé The Traitor qui nous permet de savoir comment Four voit Tris et comment il redevient Tobias à son contact.

La plume de l'auteure est toujours aussi fluide, divertissante et envoûtante et j'ai été ravi de me replonger dans son monde encore une fois.

Je conseille ce recueil pour les fan de Tobias et pour tout les autres aussi. Vous ne regretterez pas votre lecture.

Une Jeune Anonyme Névrosée 




La Cité des Ténèbres-Tome 2 de Cassandra Clare



La Cité des Ténèbres
Tome 2
L'épée Mortelle/La cité des cendres
Cassandra Clare
Edition PKJ
Sortie 01 Mars 2012 
Note: 3.95/5
Lecture Agréable

Résumé: Le Monde Obscur est en émoi depuis le meurtre mystérieux d'un loup-garou survenu devant le Hunter's Moon, l'un des repères de lycanthropes les plus fréquentés de New York. Du côté des Chasseurs d'Ombres, l'Inquisitrice, une femme insensible et austère, est dépêchée par l'Enclave pour s'emparer de l'Institut : Valentin est de retour et une guerre sanglante se prépare. Pris dans la tourmente des événements récents, écartelés entre coeur et raison, Clary et Jace se lancent à corps perdu dans la lutte sans merci qui oppose les défenseurs du bien aux orées du mal. Une lutte qui les mènera des souterrains de la Cité Silencieuse aux eaux sombres de l'East River...


Mon avis: Quoi dire à part que j'aime beaucoup cette série et le monde que l'auteure à crée. Un monde rempli de créatures connues ou moins connues parfois effrayantes, de magie et des chasseurs d'ombres. J'avais énormément aimé le premier tome, l'effet découverte je pense et à l'époque (la première fois que je l'ai lu), j'avais un peu peur de me lancer dans ce tome 2, j'avais peur de m'ennuyer, d'être déçue mais ça n'a pas du tout été le cas. Aujourd'hui, j'ai adoré me replonger dans cette histoire à l'occasion d'une lecture commune avec Words-On-Fire. Grâce à lui, j'ai pu ressortir le tome 2 de ma bibliothèque et cette fois, je vous donne mon avis.

Dans ce deuxième tome, nous retrouvons tous les personnages du premier tome, Clary, Jace, Simon, Isa, Alec... Valentin. Le début du premier tome est un peu long, il est essentiellement consacré à quelques rappels, l'auteure pose son histoire et puis, les ennuies commencent! De mystérieux meurtres s'enchaînent et nos chasseurs d'ombres ainsi que Simon se retrouve une nouvelle fois mêlés à des histoires plus incroyables les unes que les autres et vont devoir lutter contre le mal absolu! 
Après le premier chapitre, on ne s'ennuie pas une seule seconde, entre les nombreuses révélations qui nous prennent parfois de court, les nouvelles rencontrent, les relations affreusement compliquées entre les personnages, la guerre qui se prépare, on se retrouve prit dans la tourmente au même titre que Clary, Jace et les autres. Cassandra Clare nous offre ici, un récit explosif, bourré d'action et de suspens. 

Pour ce qui est des personnages, grâce à Mme Clare, nous arrivons facilement à nous attacher, on passe d'un point de vu à un autre, ce qui nous aide à tous les connaître. Bon je vais commencer par Jace, un garçon torturé qui a grandit dans le mensonge, c'est un personnage dur, qui peut être dangereux voir violent mais qui cache également une grande sensibilité. Ensuite Simon, le garçon amoureux de sa meilleure amie et qui court vers la plus grande déception de sa vie, ce personnage est pour moi, le plus touchant, au fond c'est le plus "humain". Clary maintenant, dans le premier tome, Clary était un personnage fort qui s'est retrouvée malgré elle dans une situation de dingue mais dans ce tome elle m'a semblé effacée, c'est comme si tout ce qui lui été arrivé l'avait éteinte. Heureusement elle se réveille vers la fin mais du coup j'ai été un peu déçue par ce personnage, j'aurai aimé qu'elle devienne une vraie chasseuse d'ombre, qu'elle apprenne à se battre à se défendre...
Enfin bon c'est comme ça, il y a beaucoup de personnages dans ce roman et je ne peux pas m'attarder sur tout le monde, je dirais juste deux trois choses, pour moi les personnages ont un point négatif, dans l'ensemble ils sont assez réaliste mais très extrême, dans le sens où ils peuvent être extrêmement mature puis totalement immature la seconde d'après, je sais qu'ils sont jeunes mais tout de même... et pour finir, Valentin, ce mec est un psychopathe! On est d'accord?! 

Bon voilà pour l'histoire et les personnages, passons à la plume et au style de l'auteure. Cassandra Clare nous a inventé un monde complètement fou et parvient à nous le décrire parfaitement. Sa plume est fluide, captivante voir terriblement ensorcelante! Elle nous offre rire, suspens, révélations! Des révélations en pagailles qui ne font qu'entraîner de nouvelles questions.

J'ai passé un agréable moment dans ce récit et je le conseille vivement! 


Une Jeune Anonyme Névrosée



P.S: J'ai remarqué qu'en plus du changement de couverture intempestif, il y a également eu un changement de tire, nous sommes donc passé de La Cité des Ténèbres-L'épée Mortelle à The Mortal Instruments-La Cité des Cendres. Franchement, c'est juste n'importe quoi! 

P.P.S: Merci Santi, sans toi je n'aurais probablement pas eu l'occasion de relire ce tome!

Lien de la chroniques de Santi alias Words-On-Fire: The Mortal Instruments, T2: La Cité des Cendres


Nouvelle Couverture (malheureusement, j'ai l'ancienne!)

vendredi 29 août 2014

Au bout des longues neiges de Jean-Côme Noguès


Au bout des longues neiges
Jean-Côme Noguès
Édition Nathan Jeunesse
Sortie le 4 Septembre 2014
Note: 2.75/5
Lecture Moyenne

Résumé: Irlande, 1846. La famine touche durement la famille de Finnian O’Connell, jeune garçon d’une douzaine d’années. Son grand frère Shelagh convainc ses parents d'embarquer avec leur quatre enfants pour le Canada, en quête d’une vie meilleure. Après une traversée difficile, la famille parvient enfin à bon port. On leur attribue, comme à tous les émigrants irlandais qui arrivent en nombre, une concession. Là, ils doivent recommencer leur vie: construire leur maison avant l’arrivée de l’hiver, subsister par tous les moyens, grâce aux ressources de l’immense forêt. Mais les Indiens ne voient pas d’un bon œil ces nouveaux arrivants...

Mon avis:  Au bout des longues neiges n'est pas une mauvaise lecture mais elle ne m'a pas emballé. On va dire que ce n'est pas mon genre. Jean-Côme Noguès écrit très bien, mais son histoire ne m'a pas intéressé.

Le récit nous raconte l'histoire d'une famille irlandaise qui a décidé de migrer vers le Canada pour avoir une vie meilleure, On va donc suivre leur voyage mais aussi leur arrivé dans le nouveau monde. Ils vont rencontrer des difficultés, traverser l'hiver, rencontrer de nouvelles personnes, de nouveaux peuples. Une vie compliqué s'annonce pour eux mais ils vont passer les difficultés avec brio! Personnellement, ça ne m'a pas intéressé, je n'ai jamais accroché à ce genre d'histoire, la colonisation, les indiens etc, ce n'est vraiment pas mon truc du coup je me suis un peu ennuyée pendant ma lecture.

Les personnages assez nombreux auraient pu remonter l'histoire mais malheureusement je ne me suis pas du tout attachée à eux, soit trop jeunes, soit trop vieux. De plus leur façon de vivre, de parler, nos époques trop différentes, ont fait que je ne me suis pas sentie proche d'eux. 

Le point positif de ce roman est le style de l'auteur qui est très fluide, munie de belles descriptions, trop peu nombreuses à mon goûts mais parfaitement décrient. Je n'ai pas été emporté par l'histoire ni par les personnages mais on ne peut pas retirer son talent d'écrivain a Jean-Côme Noguès.

Bon voilà je n'ai pas grand chose à dire sur ce roman, je pense qu'il peut plaire aux férues d'histoire et de bonne littérature alors si le résumé vous tente, n'hésitez pas!  

Une Jeune Anonyme Névrosée




mercredi 13 août 2014

A Kiss In The Dark de Cat Clarke


A Kiss In The Dark
Cat Clarke
Édition Robert Laffont
Collection R
Sortie le 12 Juin 2014
Note : 3/5
Lecture Agréable




Résumé : L'amour peut-il survivre au plus gros des mensonges ?
Un roman qui vous fera revivre les délices et les frissons de votre premier amour. 

Lorsque Alex et Kate se rencontrent, l'attirance est immédiate.
Il a de l'humour, il est beau et un brin timide: tout ce que Kate recherche chez un petit ami.
Elle est jolie, craquante, avec un irrésistible soupçon de naïveté: Alex ne peut résister à son charme.
L'un des deux cache pourtant un lourd secret qui va non seulement peser sur leur amour naissant, mais aussi menacer leurs vies...


Mon avis: J’ai beaucoup hésité avant d’écrire cette chronique, je ne voyais pas trop quoi dire. Ce quatrième roman est pour moi le moins bon, il ne m’a pas emportée comme Cruelles ni dévastée comme Revanche, il ne m’a pas laissée indifférente mais il ne m’a pas transcendée. L’écriture de Cat Clarke est toujours aussi addictive et j’ai lu son roman en quelques heures rien que pour ça. Je ne dirais pas que j’ai été déçu par ce livre mais je ne m’attendais pas à ça. 

L’histoire, il est difficile de parler de l’histoire sans spoiler mais bon je vais essayer, quand Alex et Kate se rencontre c’est le coup de foudre immédiat mais un mensonge, un énorme mensonge va mettre en péril leur relation et leur amour, après on peut se dire que si ce mensonge n’avait pas existé, l’histoire aurait été bien différente… Allez savoir si les personnages seraient quand même tombé amoureux… Je ne peux pas dire plus sur l’histoire car elle tourne essentiellement autour du mensonge, des mensonges. J’ai eu beaucoup de mal avec cette histoire à cause de ça, ça m’a un peu perturbée, je n’aime pas mais alors pas du tout les mensonges, ça me met dans une rage folle. Là les mensonges étaient énormes, malsains. Je comprends leurs peurs, leurs colères aussi mais je ne cautionne vraiment pas leurs actes. Fin bref c’est une histoire qui ne m’a pas retournée, chamboulée ou autre mais elle ne m’a pas laissé indifférente et m’a fait réfléchir, m’a agacée, j’avais envie de hurler d’énervement tellement j’étais frustrée.

Ensuite pour ce qui est des protagonistes, Alex est un personnage touchant, effrayé, qui se cherche, je me suis attachée malgré qu’il m’ait rendu folle, je voulais qu’il dise la vérité, j’étais dans un état de nerfs, je vous dis pas ! Kate m’a un peu moins touchée. Dans la première partie du roman, Alex nous la décrit parfaitement, elle semble parfaite mais ensuite lorsque l’on arrive dans la seconde partie et que nous avons son point de vue, elle devient agaçante, je l’ai trouvé un peu gamine et limite méchante, je comprends sa colère, elle est légitime mais je ne sais pas, je n’ai pas apprécié son caractère et surtout sa façon de réagir. Enfin bref il y a un personnage que j’ai adoré dans ce roman, Jamie, le grand frère qui a ses défauts mais qui est terriblement attendrissant, drôle et puis il est toujours là pour ceux qu’il aime et surtout pour Alex, j’aurai aimé le voir plus mais bon, l’histoire n’avait pas grand-chose à voir avec lui.
Sinon la relation qui se construit entre les personnages est juste magnifique et on sait, on sent qu’ils sont fait l’un pour l’autre, c’est le point que j’ai beaucoup apprécié, la relation, belle, authentique malgré les mensonges. 

La plume de Cat Clarke reste la même, envoûtante, fluide. Elle nous emporte et nous touche. Malgré que ce roman m’ait moins plu, le style de Cat Clarke a réussi à me donner envie de continuer son histoire jusqu’au bout, je me sentais bien dans le roman, je n’avais pas envie d’en sortir enfin j’étais quand même un peu en colère il faut se l’avouer. 

Bref je conseille ce roman car il est tout de même très bon et il ne nous laisse pas indifférent. 


Une Jeune Anonyme Névrosée.